En déplacement au Danemark, ce mercredi 29 août, le président Macron n’a pas manqué l’occasion de vanter les mérites (sans limite) de l’Union européenne.


Emmanuel Macron a une fois de plus décidé de nous montrer que l’Union européenne (UE), c’est bien. Après un discours, lundi, devant les ambassadeurs français réunis à Paris, où il a évoqué de nouveau le concept douteux de « souveraineté européenne », il a, aujourd’hui, choisi de s’adresser au peuple par la voix d’un post Facebook, ou d’un tweet, choisissez votre réseau.

L’exemple, « béquille du jugement », nous disait Kant, doit être mobilisé pour convaincre les foules réticentes à l’abstraction ; il s’agit donc, par « pédagogie », de s’adresser aux sceptiques n’ayant pas « compris » les bienfaits de l’Union européenne, et de les accabler de faits pour qu’ils ploient sous le joug implacable de la vérité.

Réseautez sans compter !

C’est ainsi qu’une grande réalisation européenne a été rappelée par Emmanuel Macron (ou plutôt par les communicants de l’entourage présidentiel) : l’absence de surcoût pour les appels téléphoniques entre pays de l’UE.

Ça me rappelle une anecdote : jeune étudiante, j’effectuais ma Journée Défense et Citoyenneté (JDC) – dernière appellation de la journée censée clôturer le parcours citoyen des jeunes Français, instituée en remplacement du service militaire – dans une caserne toulousaine. Juste avant le déjeuner, nous avons participé à plusieurs ateliers « ludiques ». A la question « quels sont les avantages de la position de militaire ? », je m’attendais à ce que les réponses fusent : servir les autres ! Honneur, fidélité !

Que nenni : mes camarades enthousiastes ont évoqué la possibilité de voyager et de faire du sport en permanence ; et clôturant cet exposé, le sous-officier chargé de s’occuper de nous a conclu triomphalement : « Et en plus, vous avez 75 % de réduction sur vos tickets SNCF ! »

Qui sait si, grâce à l’Europe souveraine, il n’aura pas bientôt plus…

Lire la suite