Le livre le plus ambitieux écrit ces dernières années sur l’immigration, Exodus, How Migration is Changing Our World (2013), n’a malheureusement toujours pas été traduit en français.

Son auteur, Paul Collier, est un discret professeur de l’université d’Oxford. Avant de s’attaquer à ce qu’il qualifie de « tabou », l’éminent professeur s’était fait connaître par la publication de The Bottom Billion (« Le milliard d’en bas », en français), un livre portant sur les conditions de vie des habitants les plus pauvres de la planète, salué de manière unanime.

Pourtant, cette fois, la critique anglo-saxonne a été des plus virulentes tant il est dangereux, même pour un universitaire renommé, de s’attaquer au pensum qui veut que le bilan de l’immigration soit globalement positif, comme le disait Georges Marchais à propos de l’URSS.

*Photo: Sipa. Numéro de reportage : AP21827253_000002.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est sénateur belge et ex-secrétaire général de Médecins sans est sénateur belge et ex-secrétaire général de Médecins sans frontières.