(Photo : SIPA.00759812_000030)

Ceux qui arrivent au stade en hélicoptère (avec plusieurs passages à vide de l’hélicoptère au-dessus de Marseille, de façon à tromper l’ennemi qui, le drone entre les dents, guette l’Elu avec son missile sol-air), et dont le débarquement mobilise 150 hommes chargés d’assurer sa sécurité, en sus de l’état d’urgence, de la répression de l’ivresse publique des supporters, et du tout-venant — un jeune ado vient de se faire mortellement poignarder pour une transaction portant sur un scooter. Ceux-là s’installent dans la tribune… présidentielle, accompagnés soit de leur ministre de l’Education, étant entendu que le foot est un sport d’intellectuels…

… soit dans tous les cas du président de la Fédération, qui a des mimiques si expressives, surtout après la huitième coupe de champagne avalée dans la loge des Très Importantes Personnes.

Et puis il y a le président islandais, Gudni Johannesson, habillé du maillot de son équipe, et perdu au milieu des fans dans un quart de virage du Vélodrome.

Ah, les responsables du Front de gauche ont préféré le Viking — en l’occurrence le porte-parole de Mélenchon, qui a manifestement mauvais esprit.

Et il n’est pas le seul…

Il faut dire qu’imaginer Hollande habillé en footeux n’est pas facile, et quel que soit mon art de l’hypotypose, je renonce à vous donner à voir le résultat. Je préfère m’en tenir à la réalité — elle est beaucoup plus drôle…

Allez, c’était ma contribution à une compétition qui me hérisse les poils occultes, vu la quantité de bière ingérée et redéversée dans les petites rues jouxtant le Vieux-Port — la mienne par exemple…

Même que ça en finit par être drôle

Ne nous frappons pas. L’équipe de France a rempli son contrat vis-à-vis des chaînes privées, M6 samedi dernier, et TF1 jeudi soir. Après, on s’en fiche, la finale aurait attiré autant de monde, qu’il s’agisse des Français, des Teutons, des Cuimris ou des Portugues…

Quand je pense que le président de la République compte là-dessus pour redorer son bla-bla-blason

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Jean-Paul Brighelli
enseignant et essayiste français.Il anime le blog "Bonnet d'âne" hébergé par Causeur.