François Ewald est professeur au Conservatoire national des arts et métiers. Philosophe de formation, il est devenu l’assistant de Michel Foucault, rencontré pendant l’affaire de Bruay-en-Artois (1972). Sous sa direction, il a préparé une thèse de doctorat sur la naissance de l’État-providence. Devenu conseiller du Medef et membre du Conseil d’orientation et de réflexion de l’assurance, il a notamment travaillé sur les questions liées à la politique du risque et au principe de précaution, dont il est un spécialiste internationalement reconnu. Son prochain ouvrage, Gestion de l’entreprise d’assurance, paraîtra en octobre chez Dunod.  

Causeur. Alimentation, tabac, alcool : pour nous protéger de nous-mêmes, les gouvernants empiètent de plus en plus sur nos libertés. L’État sait-il mieux que nous ce qui est bon pour nous ?

François Ewald. Je n’adhère pas trop à cette thèse du renforcement de l’intervention de l’État, pour la bonne raison que cela ne date pas d’hier : les gouvernements ont toujours été soucieux, et dans les moindres détails, de la sécurité et du bien-être des populations.  Les méthodes, les objets, les techniques et les méthodes de l’administration pour contrôler les citoyens peuvent changer : l’intensité reste la même. Du reste, l’important n’est pas qu’il y ait plus ou moins d’interventionnisme, mais la façon dont il s’exerce – le comment. Regardez le Traité de police de Nicolas de La Mare, qui date du début du XVIIe siècle : la moindre activité est soumise à un règlement, l’espace public est saturé et tous les problèmes de santé ou d’environnement sont déjà présents !

Pourquoi le pouvoir tient-il tant à intervenir dans ces domaines, qui n’ont rien à voir avec ses missions régaliennes ?

C’est ainsi. La mission des pouvoirs, et l’une des sources de leur légitimité, a toujours été liée à leur capacité à protéger leurs sujets, et aujourd’hui leurs citoyens. C’était vrai chez les Grecs (cf. Œdipe), c’était vrai au Moyen Âge (lutte contre les épidémies). Et c’était vrai sous la monarchie.

Lire la suite