Home Culture Bonjour les enfants


Bonjour les enfants

"L'enfer des anges" sort dans une superbe version restaurée

Bonjour les enfants
Scène du film "L'enfer des anges" de Christian-Jaque.© Pathé

En attendant la réouverture des salles de cinéma, on peut toujours étancher sa soif de cinéma avec des DVD et Blu-ray: les éditeurs en profitent pour exhumer quelques pépites. Aujourd’hui L’enfer des anges, de Christian-Jaque, est à voir dans une superbe version éditée par Pathé. Un film qui cultive avec efficacité une veine sociale jamais complaisante.


On peut toujours rêver : un jour viendra peut-être où l’on sortira Christian-Jaque de l’ornière où la Nouvelle Vague l’a fait injustement tomber. Il suffit de voir ou de revoir ce film rare, et cette fois dans une superbe version restaurée, pour se dire que décidément, c’était un vrai cinéaste, y compris à travers des intentions de mise en scène souvent habiles et inspirées.

À lire aussi, Jean Chauvet: Divan sur grand écran

Couverture du film "L'enfer des anges", éditée par Pathé.©Pathé
Couverture du film “L’enfer des anges”, éditée par Pathé.©Pathé

L’exceptionnel Jean Tissier dans le rôle du salaud

L’Enfer des anges, sorti en 1941, fait partie d’une trilogie informelle sur l’enfance dont les merveilleux L’Assassinat du père Noël et Les Disparus de Saint-Agil constituent, dans un registre moins dramatique, les deux autres volets. Et puis il y a l’exceptionnel Jean Tissier pour une fois dans le rôle de salaud intégral : il implique de pauvres ados de la zone parisienne dans un trafic de drogue tout en gardant pour sa part les mains propres. Le film cultive avec efficacité une veine sociale jamais complaisante. Comme La Belle Équipe de Duvivier, il comporte deux fins, que cette très belle édition permet de découvrir.

L'enfer des Anges [Édition Collector Blu-Ray + DVD] [Édition Collector Blu-ray + DVD]

Price: 19,99 €

8 used & new available from 18,00 €

Décembre 2020 – Causeur #85

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article L’Être humain, bien mieux qu’un arbre et bien mieux qu’un écran
Next article Rétablir le service national: la fausse bonne idée de Mélenchon
Critique de cinéma. Il propose la rubrique "Tant qu'il y aura des films" chaque mois, dans le magazine

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération