Quantcast
Home Culture Houellebecq, objet politique non identifié?


Houellebecq, objet politique non identifié?

"Houellebecq politique" de Christian Authier (Flammarion)

Houellebecq, objet politique non identifié?
Christian Authier © Johanna Cavel - Flammarion

À moins d’un mois du premier tour, Christian Authier trace le portrait politique de l’écrivain dans un essai éclairant


Drôle de zèbre que ce Michel H., insaisissable, trublion dissonant, aussi provocateur que limpide dans ses déclarations à l’emporte-pièce, merveilleuse caisse de résonance d’une France en détresse, thermomètre d’un pays à jamais cassé.

Il ne se contente pas d’être le grand auteur français vivant, il est la boussole d’un monde disloqué en voie d’effacement, le moraliste des temps obscurs et glaiseux. Il en capture toutes les fines particules pour mieux les broyer dans sa moulinette narrative. Il a même des dons de prophète, l’animal. Il prédit l’avenir. Le malheur lui va si bien au teint.

© Martin Meissner/AP/SIPA Numéro de reportage : AP21680542_000002

Depuis une trentaine d’années, il aura prévu les pires secousses sismiques d’une société complètement malade, boursouflée d’elle-même, percluse dans sa vaine puissance. Il aura scellé la fin des idéologies et des gesticulations dérisoires, ouvrant une ère nouvelle, celle d’un post-individualisme abrasif.

De droite ou de gauche ?

On le lit pour comprendre nos errements, pour rire de nos comportements disgracieux et aussi, pour approcher l’homme misérable qui sommeille en nous. Avec ses romans, il aura touché à l’essence de la littérature, c’est-à-dire l’incommunicabilité entre les êtres et leur frottement incertain. De là, naît une littérature indisciplinée et sauvage, outrancière et perspicace. Ce communicant-né, doublé d’un créateur fécond, s’est beaucoup exprimé sur le pouvoir, la globalisation, les religions, le sexe et l’argent. Il aura fait de nos passions tristes une œuvre magistrale vendue et traduite à des millions d’exemplaires.

A lire ensuite, Pascal Louvrier: Beigbeder, l’homme atlantique

Il a tellement brouillé les pistes au gré des interviews qu’aujourd’hui il est difficile à placer sur l’échiquier politique. D’où parle-t-il exactement ? Est-il de droite ou de gauche ? Réac ou conservateur ? Libertarien ou anar ? Hédoniste pamphlétaire ou romancier naturaliste ? Pour tenter d’y voir plus clair, il fallait le talent d’un écrivain et le sérieux d’un journaliste. Christian Authier réunit ces deux qualités, il avertit son lecteur, dès les premières pages : « Que l’on aime ou pas ses livres, que l’on apprécie ou pas le personnage et ses opinions, Michel Houellebecq est le « contemporain capital » des lettres françaises ».

Christian Authier avance ses pions

Dans cette période houleuse et instable géopolitiquement, à quelques jours maintenant d’une désolante campagne présidentielle, l’essai  Houellebecq politique  aux éditions Flammarion embrasse tous les thèmes majeurs de notre civilisation à la dérive. On y retrouve sous une forme condensée, la lente désagrégation d’un peuple sans repères qui, s’est fracassé, sur une réalité molle et gloutonne. Suivre la pensée non-linéaire de Houellebecq, c’est refaire le chemin à l’envers, d’un demi-siècle de promesses non tenues et d’une perte des valeurs, d’une mondialisation faussement heureuse à un libéralisme asphyxiant, des impasses du système démocratique aux jouissances fétides de Mai 68, d’un souverainisme conspué aux dérives communautaires, du plaisir souverain au sexe faible.

Sous la tutelle fraternelle de son ami, le regretté Bernard Maris, Christian Authier avance ses pions. Il tente de cerner l’animal politique Houellebecq en multipliant les entrées passionnantes. De courts chapitres à la fois instructifs et piquants intellectuellement (Conservateur ? Islamophobe ? Chrétien contrarié ou Singulièrement libre) qui éclairent sur les paradoxes de l’homme et en disent long sur le mal qui nous ronge.

A lire aussi, Jérôme Leroy: Michel Houellebecq, vers la douceur

Suivre le parcours de Houellebecq, c’est se replonger dans notre Histoire récente, s’amuser de nos aveuglements collectifs et de notre nostalgie rampante, du retour au triptyque catholique aux soulèvements populaires. Authier s’interroge sur la nature profonde de l’écrivain. Est-il, par exemple, un anarchiste de droite ? « A contrario de nombre de ses contemporains, Michel Houellebecq ne se pose pas en résistant de la vingt-cinquième heure défiant au début des années 2000 un Mussolini ou un Hitler disparus soixante ans plus tôt. Attitude typique de l’anar de droite contestant l’histoire officielle et ceux qui se donnent sans danger le beau rôle a posteriori », écrit-il. Houellebecq fut également l’un des premiers lanceurs d’alerte. Avant les autres, il avait vu les ravages de cette convergence hideuse en marche, celle de « l’union sacrée entre libéralisme économique et libéralisme sexuel ». Il fut d’abord adoubé par une gauche modeuse et complice qui s’indisposa, par la suite, de ses déclarations fracassantes.

Des Inrocks à Valeurs Actuelles

Il fut alors rattrapé par des journaux classés à droite qui l’érigèrent en guide apocalyptique. Des Inrocks à Valeurs Actuelles, Houellebecq aurait ainsi opéré sa mue idéologique. Avec lui, une règle s’impose : toujours se méfier d’emprunter un peu hâtivement les autoroutes de la pensée. C’est ce que nous enseigne Christian Authier qui a le sens de la mesure et ne se laisse berner par aucun camp. Il l’a précisément lu, textes et citations à l’appui de sa réflexion. Il trace le portrait complexe d’un immense écrivain, assailli par des opinions parfois contradictoires, ayant le goût du spectacle marchand et les apitoiements d’un jeune boomer, ressentant plus qu’un autre les méandres de la mondialisation et les soubresauts de sa propre nation, avec une implacable acuité. Qu’il parle de l’islam, de Pétain, du Général, de Franco, des guerres coloniales ou des supermarchés de sous-préfectures, qu’il choque ou fascine, Houellebecq est, peut-être, le dernier détenteur d’une liberté d’expression totale.


Houellebecq politique de Christian Authier – Flammarion

Houellebecq politique

Price: 18,00 €

25 used & new available from 7,13 €


Previous article Le couple Macron et la perfidie d’Anne Hidalgo
Next article Selon Aliette de Laleu, Mozart était une femme
Journaliste et écrivain. A paraître : "Et maintenant, voici venir un long hiver...", Éditions Héliopoles, 2022

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération