L’exposition « Chrétiens d’Orient. 2 000 ans d’histoire » organisée à l’Institut du monde arabe est une vraie réussite. Mais dans le contexte actuel de persécutions et de massacres islamistes, elle sonne un peu comme un requiem.


La propagande islamiste fonctionne, et même très bien. La preuve, face à l’immense panneau publicitaire de l’exposition « Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire » accroché à la façade de l’Institut du monde arabe, à Paris, on se demande, un rien confus, si c’est le lieu le plus approprié pour accueillir un tel événement. Et pourtant, l’IMA n’en est pas à son coup d’essai. En 2003, autant dire quelques mois après le début de la guerre en Irak, l’institution s’était déjà démarquée en montrant au public de somptueuses icônes arabes et l’art chrétien du Levant. « Ce que l’islamisme a réussi à imposer comme idéologie, c’est qu’on ne peut pas être arabe sans être musulman ! » souligne Jean-François Colosimo, historien des religions et directeur des Éditions du Cerf. Auteur d’un ouvrage de référence sur la question des chrétiens d’Orient, Les Hommes en trop. La malédiction des chrétiens d’Orient, il tient à souligner la signification que revêt cette exposition dans le contexte de la menace qui pèse sur

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Décembre 2017 - #52

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite