Les échanges ont été vifs sur Causeur entre Nicolas Lévine et Julien Winock et, venant d’une ville où « même les mémés aiment la castagne » et où la religion municipale est le rugby, je me suis décidé à entrer dans la mêlée.

Relire, Nicolas Lévine: Identité française: un sursaut est-il encore possible?

En lisant Nicolas Lévine, on a l’impression que la République a tué la France à partir de 1870 et la chute brutale du Second Empire. Bien au contraire, la Troisième République a construit une France moderne. Qui a rendu l’école obligatoire pour tous les enfants de France ? Jules Ferry. Cette loi a permis de former des citoyens car la base de la République ce sont les citoyens, alors que la Monarchie avait des sujets. Les enfants du Tiers état comme on disait sous l’Ancien Régime, de ceux qui ne sont rien dirait aujourd’hui le président de la République, ont pu s’instruire et faire des études pour les plus brillants d’entre eux. Si cette loi avait existé plus tôt, elle aurait permis à mon grand-père, d’origine bretonne, de pouvoir parler sans intermédiaire à mon arrière-grand-mère, d’origine bigourdane qui, n’ayant jamais fréquenté les bancs de l’école, ne parlait pas français mais seulement son patois. Mon grand-père, enfant de paysans bretons, finit officier supérieur de police avec plus de 1100 hommes sous ses ordres, ce qui aurait été impossible sans l’école obligatoire et, bien sûr, la force du poignet, puisqu’il n’avait que le certificat d’études. On peut aussi remercier la IIIème République pour la loi sur la liberté de la presse, la loi sur la liberté de réunion (les deux datent de 1881), la loi sur la légalisation des syndicats ou le rétablissement du divorce (ces deux dernières datent de 1884).

Relire, Julien Winock: Non, ce n’est pas la République qui a tué l’âme catholique de la France!

La IIIème République, et je ne vais pas me faire des amis parmi les indigénistes, reprit les conquêtes coloniales, sous la pression de la gauche, pour contrer l’expansionnisme britannique partout dans le monde, et développa une industrie lourde destinée à faire une nouvelle guerre à l’Allemagne pour reprendre l’Alsace-Moselle annexée en 1871 sous la pression de la droite.

Croyez-vous que près de deux millions de jeunes Français auraient sacrifié leur vie en terminant dans un cimetière militaire (pour ceux qui ont une sépulture) ou estropiés si ce régime avait été aussi ignoble que l’écrit Nicolas Lévine ? Ils ont fait ces sacrifices car la République leur avait offert, grâce à l’éducation, l’émancipation.

Enfin, pour reprendre la phrase de Nicolas Lévine « Être catholique et républicain, c’est comme être bonne sœur et strip-teaseuse », il faut en finir avec cette vision des « Rois de France très chrétiens ». Toute personne connaissant un peu l’histoire vous parlera de leurs nombreuses maitresses qui feraient passer DSK ou JFK pour de véritables eunuques tandis que les jardins du château de Versailles ressemblaient plus à la plage du Cap d’Agde qu’à la basilique de Lourdes. Au bal des faux culs…

Vive la (IIIème) République !

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite