Home Édition Abonné PMA, Delta+, LGBTQIA+, c’est la débandade!


PMA, Delta+, LGBTQIA+, c’est la débandade!

Variations sur le virus

PMA, Delta+, LGBTQIA+, c’est la débandade!
Personnel de santé réalisant un test de détection du Covid-19 à un passager à la gare de Dadar, Mumbai, Inde, 28 juin 2021. Repéré en Inde en avril, le variant "Delta Plus" est une réelle menace sanitaire © Anshuman Poyrekar/Hindustan Time/SIPA Numéro de reportage : Shutterstock40862824_000006

La loi bioéthique marque le clap de fin du quinquennat de Macron. Variations sur le virus, par Marie-Hélène Verdier…


Le virus delta a bon dos : comme c’est un mutant, on le retrouve et retrouvera partout. Et comme il est muet, il va nous faire parler sans fin. D’où l’instant favorable pour faire passer la chimère bioéthique.

La seule réforme qui n’est pas repoussée par le virus

Je serais président, je me demanderais pourquoi, avec tout mon charisme, si peu d’électeurs ont voté pour mon parti. Pourquoi mes ministres ont été battus aux élections. Pourquoi mon quinquennat sombre comme le Titanic. Pourquoi on gifle la fonction présidentielle même si une fois n’est pas coutume. Et pourquoi un enfant me demande, le lendemain, si c’est agréable de se voir gifler.

À lire aussi: Emmanuelle Ménard: « La PMA crée une situation dégradée pour l’enfant dès sa naissance ! »

Mais Jupiter il est, Jupiter il reste. Et têtu, avec ça ! Il poursuit son bonhomme de chemin comme si de rien n’était alors que, justement, quelque chose est. La seule réforme à laquelle il s’agrippe, comme à une bouée, est une loi injuste pour ne pas dire « scélérate » (adjectif consacré) qui prive un enfant de sa filiation, dès sa conception dans le ventre de « sa maman », et à sa naissance. Ce qui n’empêche pas, bien sûr, et en même temps, de porter une gerbe au pied du Soldat Inconnu et de tous les petits orphelins de guerre. Vous savez, les enfants, « les plus fragiles » de nos sociétés ? Et de célébrer la journée de l’abolition de l’esclavage.

Soumission française

Le président est soumis. Soumis à Madame Taubira. Soumis à Madame Ursula von der Leyen. Soumis à une Chimère — l’Europe des pères fondateurs— alors qu’il n’y a plus de père. Comme il a fait pareil que Madame Taubira, il dit pareil que Madame Ursula von der Leyen s’offusquant de l’illibéralisme hongrois. Mais son peuple, il ne le sent pas. Le corps charnel de la France, il ne le tient pas contre lui. L’amour charnel de la France, il ne le connaît pas. « O ma France, ô ma délaissée… » Il faut relire Les yeux d’Elsa.

À lire aussi: Le vilain petit canard hongrois

Et si, avec la PMA pour toutes, le président Macron signait la fin de son quinquennat ? Il y a eu « la loi Taubira ». Il y aura la loi Macron. Beau trophée, en vérité ! La PMA pour toutes, c’est comme la Toyota pour tous. Rien d’autre qu’une opération de marketing. On lance ça sur le marché. Les lobbys tiennent le manche, et peu importe que les enfants sans père se lèvent déjà de leurs berceaux pour demander des comptes.

Alors que c’est la débandade dans le camp LREM, et que la France est divisée comme jamais, vous vous demandez pourquoi la minorité LGBTQIXYZ fait la loi au sein de notre Parlement ? La réponse est toute trouvée. À cause du variant delta+ !

Et si cette loi bioéthique signait le clap de fin du quinquennat ?

La fabrique d´orphelins - Essai

Price: 12,90 €

16 used & new available from 4,00 €

La guerre au français

Price: 18,17 €

18 used & new available from 10,91 €

Les Yeux d'Elsa

Price: 16,00 €

8 used & new available from 15,85 €


Previous article Le choc des civilisations, demandez le programme!
Next article Rassemblement national: Zéro + Zéro = Zéro
Marie-Hélène Verdier est agrégée de Lettres classiques et a enseigné au lycée Louis-le-Grand, à Paris. Poète, écrivain et chroniqueuse, elle est l'auteur de l'essai "La guerre au français" publié au Cerf.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération