Superbe article que voilà, et superbement catholique !  «Le dogme avant l’amour. La forme avant le fond. L’orthodoxie avant la foi. » Telles sont en effet les dérives, somme toute bien naturelles, de l’Eglise par rapport au message évangélique, surnaturel par nature.  Pour être le corps mystique du Christ, l’Eglise n’en est pas moins une institution gouvernée par des hommes. Chapeau donc au Saint Esprit qui a su sortir du sien le cocktail détonant capable aujourd’hui de redonner au christianisme tout son sel originel : un solide jésuite devenu pape franciscain !

«Démagogie médiaphile» ! «Altermondialisme écoeurant» !   «Culture Libé»!!! Ceux qui croient ainsi régler son compte à l’auteur s’en rendent-ils compte ? Ils font  ainsi au passage la leçon à ce pape qui devrait«s’extirper des favelas» (aregundis), «ferait mieux de prêcher la liberté du chrétien au lieu d’attaquer le capitalisme» (GHMD), et pour tout dire, «oublie ce que dit le Christ»(ô Marie !)

Lire la suite