Home Édition Abonné L’atypique fascisme russe


L’atypique fascisme russe

Sylvain Roussillon publie "Les fascismes russes (1922-1945): Vie et mort d'une mouvance en exil"

L’atypique fascisme russe
Moscou. Photo d'illustration Unsplash

Sylvain Roussillon publie Les fascismes russes (1922-1945): Vie et mort d’une mouvance en exil (Editions Ars Magna)


Après la parution des Brigades internationales de Franco et L’épopée coloniale allemande, c’est un nouvel opus tout aussi fascinant que nous livre Sylvain Roussillon. Publié aux éditions « Ars Magna », Les fascismes russes, vie et mort d’une mouvance en exil jette un regard sur le destin tragique de ces Russes blancs, jetés par millions sur les routes de l’exil après le déclenchement de la révolution de 1917. Remontant le fil de l’histoire tumultueuse d’un empire, dont le principal tort fut d’avoir ignoré jusqu’à sa chute les revendications d’un peuple, épuisé par le système autocratique des tsars et par un conflit mondial, ce directeur d’un établissement privé d’Enseignement Universitaire à Lyon, nous conte la genèse d’une idéologie aux multiples facettes.

Fascistes contre bolcheviks

Un voyage passionnant de 343 pages au cœur de mouvements divers que tout va opposer, des anarchistes aux mencheviks en passant par les organisations monarchistes ou sociales-révolutionnaires, mais que tout rapprochera autour d’un seul but : celui de renverser l’appareil bolchévique qui s’est emparé de l’État. On suit pas à pas l’extraordinaire aventure de ce courant contre-révolutionnaire, avec ses héros indissociables comme l’amiral Koltchak ou le général Wrangel, qui va progressivement glisser vers un fascisme moulé à l’âme russe, avec ses théoriciens, ses journaux, ses militants. On découvre les étranges Mladorossis (« Jeunes Russes ») qui reçoivent le soutien du prétendant au trône de Russie, le grand-duc Cyrille Romanov, et qui vont nouer des contacts avec l’Organisation fasciste panrusse de Anastase Andreïvitch Vonsyatsky. Une tentative de fusion entre l’aigle bicéphale et la croix gammée toujours muée par le désir commun de mettre fin au communisme à l’aube d’un nouveau conflit mondial.

A lire aussi: L’Allemagne, puissance coloniale éphémère

Une mouvance méconnue

Sylvain Roussillon nous transporte sur tout le continent. On suit l’évolution de cette mouvance fasciste atypique qui s’installe au Mandchoukouo, cet État fantoche créé par les Japonais, frontalier à l’Union Soviétique et lieu de toutes les intrigues. Caressant le rêve de créer un vaste État eurasiatique et conquérir Moscou, ces Russes blancs deviennent une force supplétive du Soleil Levant. Avant de déchanter lorsque les Américains finissent par larguer une bombe à Hiroshima en 1945.

De l’Ukraine à la Baltique, nos fascistes en herbe sont germanophones pour leurs propres intérêts comme le général Bermondt-Avalow, un officier qui finira par s’attirer l’animosité des nazis et des émigrés russes blancs eux-mêmes. Un national-socialisme à la sauce russe, teinté de monarchisme, dont l’étoile va progressivement pâlir lorsqu’Adolf Hitler décide d’envahir la sainte patrie, divisant les Russes blancs entre deux camps. Ceux qui s’éloignent du nazisme pour rejoindre la résistance et ceux qui espèrent que sous la protection de la croix allemande, ils vont rentrer chez eux victorieux à l’instar des cosaques d’Ivan Poltavets-Ostryanitsa. L’Ukraine occupée devient une Russie de substitution pour un nombre d’émigrés enrôlés sur le front de l’Est. Y compris pour des dissidents comme le général Andreï Andreïevitch Vlassov qui passe du communisme au nazisme sans état d’âme et qui sera finalement remis entre les mains de ses anciens amis à la fin de la guerre.

Un véritable chapitre méconnu de l’Histoire russe qu’il vous reste à découvrir, un ouvrage indispensable à toutes les bibliothèques et un témoignage historique de qualité accessible à tous.


Previous article Intolérable Zemmour
Next article Zemmour, un woke pas comme les autres
Journaliste , conférencier et historien.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération