Une bonne part des quiproquos, contresens, dialogues de sourds et faux débats que suscite spontanément toute utilisation du mot « droite » vient probablement de la confusion originaire entre deux sens non seulement distincts, mais souvent opposés : un sens relatif, ou partisan, qui se réfère exclusivement à une certaine situation sur l’échiquier politique, et un sens absolu, ou idéologique qui, lui, renvoie à un certain nombre de principes stables, cohérents, exactement contraires à ceux de la gauche. Les raisons de cette confusion sont très nombreuses, mais l’une des plus visibles tient au fait que la droite, au sens relatif comme au sens absolu, ne se conçoit qu’en rapport avec son antithèse, la gauche ; or, le rapport en question n’est pas du même ordre. Au sens relatif, la droite se définit comme ce qui est moins à gauche ; au sens idéologique, comme ce qui n’est pas de gauche. Ce qui ne revient pas du tout au même.

*Photo : Keoki Seu.

Lire la suite