Au Royaume-Uni comme ailleurs, le nouvel antisémite est d’extrême gauche et se proclame l’ami de tous les musulmans. Face à cette vague judéophobe, le chef du Parti travailliste Jeremy Corbyn fait preuve d’une indulgence coupable.


Cette année, nous ne fêtons pas seulement le cinquantenaire des simagrées du Quartier latin, mais aussi celui de la publication d’un roman marquant du grand écrivain et militant « anglo-juif », Emanuel Litvinoff1. The Man Next Door2 (« L’homme d’à côté ») dresse le portrait de l’antisémite typique de cette époque – celle du swinging London – dans toute sa splendeur pathologique. Blanc, conservateur, nostalgique de l’empire perdu, ce petit-bourgeois raté projette sa médiocrité, sa haine et jusqu’à son insuffisance sexuelle sur son nouveau voisin, un juif originaire du quartier pauvre de l’est de Londres (le fameux et malfamé East End) dont l’installation dans une banlieue paisible, plutôt chic, a été rendue possible par sa réussite dans le commerce des fourrures. Aujourd’hui, ce portrait classique a perdu de son actualité. L’antisémite de notre époque est plutôt d’extrême gauche et se proclame l’ami de tous les musulmans, depuis les habitants des banlieues de nos villes occidentales, victimes du racisme des méchants blancs, jusqu’aux islamistes présentés comme de braves soldats anticoloniaux, en passant par les Palestiniens qui – quels que soient leurs griefs véritables – sont instrumentalisés dans une lutte manichéenne contre le capitalisme. Ce nouvel antisémite ne connaît pas la honte, se croyant totalement justifié sur le plan moral, et, au Royaume-Uni, s’abrite au sein des mouvements de l’ultra-gauche qui soutiennent le leader actuel du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, dont l’indulgence relative semble bon gré mal gré cautionner les délires judéophobes les moins excusables.

Freedom for Humanity

La triste saga commence en 2016 lorsqu’un certain nombre d’incidents, y compris des remarques controversées sur l’Holocauste par Ken Livingstone, ancien maire travail

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2018 - Causeur #60

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite