Pornocrates, Félicien Rops (détail)? L'arc- scène nationale.

Sa gravure la plus connue, Pornocrates, a fait le tour du monde. On y voit une femme grassouillette aux trois quarts nue, les yeux bandés et guidée par un cochon aussi rose qu’elle. Cette œuvre aux couleurs tendres met en scène un érotisme pimenté de domination, de lingerie et d’amour des arts. C’est une icône de la vie parisienne à la fin du XIXe.

Cependant, Pornocrates cache le reste des œuvres de Félicien Rops qui sont peu connues, mais particulièrement foisonnantes et originales. Deux collectionneurs belges ont entrepris depuis plusieurs décennies de réunir un important fonds de dessins et d’estampes de cet artiste. C’est cet ensemble qui est présenté jusqu’au 16 décembre prochain au Creusot, par l’établissement d’action culturelle L’arc-scène nationale.

Des connivences avec Baudelaire

Félicien Rops naît en 1833 à Namur, en Belgique, dans un milieu aisé. Il n’a que 16 ans quand son père meurt, et il tombe sous la coupe d’un cousin échevin hostile à ses aspirations artistiques. Deux ans plus tard, le jeune Félicien s’enfuit à Bruxelles. Une autre vie commence. Il goûte sans restriction les délices de la bohème estudiantine. Il devient illustrateur et caricaturiste de presse. Il rencontre des peintres comme Constantin Meunier et Charles De Groux. Cette nouvelle existence ne l’empêche pas d’épouser la respectable fille d’un juge de Namur. La fortune de sa femme, jointe à l’héritage paternel, lui assure une entrée confortable dans la vie. Cependant, il n’est pas très porté sur la fidélité et fait des séjours de plus en plus fréquents à Paris. Dans la capitale française, son talent évolue vers l’illustration de livres. Sa verve érotique et satirique est remarquée. Les commandes s’enchaînent.

 

À voir absolument :

– « Vous avez dit Félicien Rops !? », L’arc-scène nationale, Le Creusot, jusqu’au 16 décembre.

– « La Fragilité », peintures et dessins de Thomas Lévy-Lasnes, Backslash Gallery, 29, rue Notre-Dame-de-Nazareth, 75003 Paris, jusqu’au 29 décembre.

– En permanence : musée Félicien Rops, Namur, Belgique.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est écrivain.Écrivain et peintre. Dernier ouvrage paru : L'art des interstices (L'éditeur, 2017).
Lire la suite