L’humoriste Blanche Gardin a refusé l’ordre des Arts et lettres au prétexte qu’Emmanuel Macron n’a pas honoré ses engagements en faveur des SDF. Sa lettre au président est touchante de naïveté, signe que cette mal-pensante de gauche reste… de gauche. Un péché véniel. 


Toute la presse en parle, notre humoriste autrefois désengagée, Blanche Gardin, a refusé une nomination à l’ordre des Arts et Lettres au prétexte que Macron n’a pas tenu sa promesse de reloger tous les SDF : « La première bataille c’est de loger tout le monde dignement. Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année avoir des hommes et des femmes dans la rue, dans les bois ou perdus », a-t-il en effet déclaré en juillet 2017.

L’inclassable déroute… et déçoit

Sur les réseaux sociaux, d’autres voix se font entendre, la rafraîchissante Blanche Gardin serait-elle devenue « chiante » ?

Blanche Gardin était à mon sens intéressante, car chez elle il y avait toujours un «mais» : « Je suis féministe mais quand même Simone de Beauvoir c’est les initiales de salle de bain », « Paris est devenu un dortoir à bobos mais moi-même je suis remplie de thé vert ». Elle était toujours à la lisière donc inclassable, et elle en a d’ailleurs payé le prix, avec  entre autre la polémique avec Louis C.K., son boyfriend américain accusé de « comportement sexuel déplacé ».

A lire aussi: Blanche Gardin, l’humoriste qui agace les féministes… et les antiféministes

Cela dit, quand on se cogne au réel, il n’y a plus de «mais». Nous n’allons pas rentrer dans l’éternelle polémique : les artistes doivent-il se coltiner le réel ? Mais Blanche est de gauche et le naturel revient au galop.

Candide indignée

Ne vous détrompez pas, il me semble plutôt sain de s’opposer à la Macronie. Cependant était-ce bien utile de se fendre d’un long post Facebook dans lequel elle explique un peu laborieusement ce que nous savons de toute éternité : les hommes politiques ne tiennent pas leurs promesses. « Les solutions existent, vous le savez ». Non Macron ne le sait hélas pas plus que nous, et là je trouve sa naïveté touchante.

Blanche est humaine, ne soyons pas trop sévère car c’est ce que nous aimons chez elle. Mais un doute m’envahit, je me souviens que Blanche Gardin a récemment fait un spectacle au profit de la Fondation Abbé Pierre. Marketing ou constance ? Laissons-lui le bénéfice du doute pourvu qu’elle ne devienne pas une professionnelle de l’indignation.

Lire la suite