Homophobes, islamophobes, racistes, sexistes, poujadistes,…  balancez les Inconnus!1 


Très cher Conseil supérieur de l’Audiovisuel,

C’est un parent indigné qui vous écrit. Ma grande fille a eu la mauvaise idée de faire découvrir à sa petite sœur de 9 ans, via YouTube, l’intégrale des Inconnus. Ce groupe de fantaisistes, dont j’avais vaguement entendu parlé, a semble-t-il sévi avec beaucoup de succès dans les années 1990.

Mes enfants s’esclaffant de bon cœur, j’ai par curiosité et sans entrain regardé quelques-unes de ces vidéos aujourd’hui « collectors », paraît-il. Funeste visionnage. Mon sang n’a fait qu’un tour.

Je suis ainsi tombé sur ce sketch, aux relents particulièrement nauséabonds vous en conviendrez :

Les autres vidéos sont hélas à l’avenant. Tous les clichés les plus rétrogrades sont ainsi assénés par ce groupe de comique qui porte mal son nom, à mon grand désarroi. Homophobie, islamophobie, racisme ordinaire, sexisme, poujadisme, apologie de l’extrême-droite, vulgarité… tout y est. Et, pire que tout, cela fait rire notre jeunesse !

Que font les Indigènes de la République?

Je sais que votre haute autorité ne cesse de traquer les nombreux dérapages qui salissent trop souvent notre télévision nationale. Comme vous l’avez encore démontré récemment avec Laurent Baffie, ce bouffon macho et grossier, vous ne laissez plus rien passer. Pour combattre le politiquement abject, la moisissure, la beaufitude et le fascisme rampant d’un nombre croissant de nos concitoyens, vous avez fort judicieusement déplacé le curseur à l’extrémité opposée. Dans le pays de Robespierre et Jean-Marc Thibault, votre vigilance extrême vous honore. On ne transige pas avec la dignité humaine, fut-ce sous le fallacieux prétexte de faire rire.

Je sais qu’un nombre sans cesse croissant de nos téléspectateurs vous avertit quotidiennement de la moindre faute de goût cathodique. C’est la raison pour laquelle je remplis à mon tour mon devoir de veille sanitaire en dénonçant ci-joint certains sketchs, librement accessibles sur YouTube (et régulièrement rediffusés sur nos chaînes), qui devraient au plus vite être censurés par vos soins. J’avoue d’ailleurs ne pas comprendre pourquoi le Mrap, les Indigènes de la République et d’autres honorables mouvements du même acabit n’ont pas encore poursuivi en justice ces trois sinistres sires.

Que dire par exemple de cet autre sketch violemment islamophobe, censé représenter une speakerine de la télé française en… 2035 : une femme voilée (et moustachue!) au fort accent maghrébin.

Même Michel Houellebecq n’aurait pas osé. Cette parodie existe depuis près d’un quart de siècle, suis-je la seule personne dans le pays des droits de l’homme à m’en offusquer ?

Dans la même veine, ce pastiche de l’émission « Ushuaïa » où un clone casqué de Nicolas Hulot muni d’un haut-parleur croit spirituel de scander au cœur du Boulevard Barbès : « Rentrez chez vous les noirs et les bougnoules ! »… avant de prendre ses jambes à son cou. Vous trouvez ça drôle vous ?

Que penser aussi de ce clip vidéo où nos jeunes de banlieues, trop souvent stigmatisés, sont ici assimilés à des rappeurs analphabètes occupant leur journée à frauder dans le métro, à taguer et à faire des doigts d’honneur aux jeunes femmes… Comment peut-on laisser passer cela ?

Le mauvais goût n’a décidément aucune limite chez ce trio de comique populaire, pour ne pas dire populiste. Après l’islamophobie, le sexisme. Ainsi cette reprise borderline du clip de Didier Barbelivien et Félix Gray « A toutes les filles…»,  une vidéo elle-même très machiste. Guère étonnant quand on sait que Barbelivien a soutenu le très droitier Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle…

Bon bref, je m’égare. Dans cette parodie de Didier «Barbelavie» et Félix «Grave» – le calembour, une vieille tradition d’extrême-droite décidément – on voit l’un des chanteurs cogner sans ménagement sa femme (à la 50e seconde), le sexe dit faible étant réduit ici à un objet à grosse poitrine et à jupe très courte.

Lamentable ! Avec les Inconnus, on a le droit à tous les clichés les plus éculés. A l’instar de ce sketch, qui cumule racisme et sexisme, la double peine en somme. Dans ce reportage censé nous immerger au sein de l’hôpital public la nuit, des infirmières toutes antillaises font preuve d’indolence alors que les appels d’urgence s’accumulent.

A quand un gag sur les noirs qui ne savent pas conduire ou qui ne prononcent pas les «r» pendant qu’on y est ?!

Les lieux communs poujadistes sont également à la fête avec ces vampires Rap-tout, assoiffées de taxes en tout genre. Les Inconnus ignorent peut-être que nos impôts servent à financer nos écoles et nos hôpitaux…

Je n’épiloguerai pas non plus sur cette caricature de très mauvais goût sur les communistes, ce parti des 75 000 fusillés morts pour la France…

Ou encore sur cette parodie de chanteur engagé, indigné à juste titre par la guerre, les injustices et les malheurs du tiers-monde. Cela n’a vraiment rien d’amusant. Mais peut-on décemment laisser-dire que, je cite : « Charles Pasqua (ancien membre du SAC !) n’a pas toujours fait n’importe quoi » ou encore « Jean-Marie Le Pen, il dit pas que des conneries » !

Je ne peux accepter qu’en 2017 nos enfants puissent avoir librement accès à de telles vidéos. Même si ma petite fille semble préférer les chaînes Gulli et Télétoon, je lui impose Arte tous les soirs, pendant le dîner. Et France Inter au petit-déjeuner. Malgré ses larmes, cela lui offre un cadre de pensée légitime. C’est la mission du service public d’indiquer à nos petites têtes blondes le chemin à suivre. Et à vous d’y veiller.

Aussi, cher CSA, ai-je été stupéfait d’apprendre que ces nombreux sketchs avaient été diffusés en leur temps sur France 2, chaîne phare du service public. J’espère que les responsables seront a posteriori sanctionnés car il y a des domaines où la prescription ne peut être de mise et tout compromis, intolérable. De même, je compte sur vous pour épurer YouTube et toutes nos chaînes de télé de toutes ces farces écœurantes d’un autre temps.

Je tiens d’ailleurs à votre disposition une liste de comiques qui ont eux aussi dérapé à de nombreuses reprises, même si beaucoup sont désormais décédés.

Encore merci pour votre action et votre vigilance !

Signé : X

 

PS : J’envoie une copie de cette missive à Marlène Schiappa.

PS 2 : J’ai croisé avant-hier dans l’escalier mon voisin qui, pendu à son téléphone, tenait ces propos : « Tu connais l’histoire du juif, de l’arabe, du noir, du pédé et du handicapé qui sont sur un bateau… ? » J’ignore si cela entre dans vous attributions, mais je peux vous communiquer ses coordonnées complètes si vous le souhaitez.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Franck Crudo
Journaliste. Il a notamment participé au lancement de 20 Journaliste. Il a notamment participé au lancement du quotidien 20 Minutes en France début 2002 et a récemment écrit pour Contrepoints