« Typorama » n’est pas une exposition classique. Non plus qu’une monographie habituelle. Devant le travail du graphiste mondialement renommé Philippe Apeloig, les responsables du musée des Arts décoratifs de Paris, qui accueille la manifestation, n’ont pas cherché à sacraliser le geste créateur et encore moins à célébrer l’éclair de génie. Ici, pour le visiteur, presque devant ses yeux, le graphiste travaille, se trompe, recule, fait un pas de côté jusqu’au résultat final, qui lui-même sera peut-être à son tour défait puis refait. L’exposition et l’ouvrage monumental qui l’accompagne font la part belle aux centaines de croquis, esquisses et autres travaux de genèse.

Jusqu’au 30 mars.

*Photo : musée des arts décoratifs.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Lire la suite