Innombrables les lecteurs et les auditeurs qui de semaine en semaine, et souvent de jour en jour, suivent ses interventions passionnées. Il s’est donné la charge de considérer notre présent français politico-social et culturel dans des interventions passionnées mais toujours soignées et écrites, inventives et spirituelles, même dans le feu de la parole et du débat, pour lequel il se documente, rassemblant autour de lui notes et citations pertinentes et qui font penser, répliquant à ce qui lui semble faux ou trompeur. Ainsi est-il devenu une sorte de guetteur public inquiet, et qui fait état, avec sincérité ou en renonçant à la pudeur, de son inquiétude tout autant que de ses convictions : « Mon for intérieur, écrit-il, est occupé jusqu’à l’épuisement par une controverse très vive entre l’optimiste et le pessimiste », même si le pessimiste en lui donne souvent l’impression d’avoir le dessus. Le rassemblement de ses chroniques des deux dernières années – avec des notices qui restituent leur contexte – permet utilement d’en juger dans le calme de la lecture et, je crois, de nuancer un peu cette impression en considérant la conception de l’Histoire qui motive ou sous-tend ses diverses réactions et en prenant la mesure du courage qui l’anime et le soutient, lorsqu’il s’exprime à contre-courant de façons de penser ou de dire, que par lassitude ou indifférence on est trop souvent enclin à laisser passer, voire à adopter: ainsi quand il résiste à la tentation de condamner vertueusement François Hollande pour ses fredaines privées, et qu’il argumente de façon répétée en faveur de l’essentielle  distinction entre vie privée et vie publique, si souvent menacée.

Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
est auteur de L'âme bridée. essai sur la Chine est auteur de L'âme bridée. essai sur la Chine aujourd'hui (Le Bruit du temps, 2014) et d'une préface à la réédition de Claude Lefort, Un homme en trop. Réflexions sur L'Archipel du Goulag (Belin/poche, 2015).