Home Culture Quand le jazz fait de la résistance


Quand le jazz fait de la résistance

La tradition du jazz a encore de beaux jours devant elle.

Quand le jazz fait de la résistance
Louis Prima, le 03/09/1965 / AP/SIPA / AP20960419_000001

S’il est un univers perméable aux sortilèges de la culture woke, c’est bien celui de l’art. Depuis des lustres, l’art « conceptuel » gangrène sournoisement la peinture et les arts plastiques, jetant l’opprobre sur tout ce qui évoque la tradition figurative. La musique, singulièrement le jazz, n’est pas épargnée par la frénésie de la déconstruction.


En ce domaine comme en d’autres, on assiste à un subtil remplacement des valeurs. Le critère esthétique a, peu à peu, laissé place au concept de nouveauté. L’actualité prime sur toute autre considération : la dénomination « musiques actuelles » élargit tous les jours son pré carré. Un musicien contemporain, fût-il des plus médiocres, bénéficie de facto d’un préjugé favorable. Corollaire, les styles qui ont fait l’histoire du jazz, et ses délices, depuis ses débuts à La Nouvelle-Orléans, se voient relégués au rang de vieilles lunes. Tel est, du moins, la tendance prétendue dominante.

Heureusement, certains artistes et certains producteurs résistent de pied ferme à la dictature de la mode. La qualité et l’authenticité restent leurs seuls critères et les résultats sont à la hauteur.

Ainsi en va-t-il du coffret de deux CDs intitulé West Side Story. Leonard Bernstein & Stephen Sondheim, 1961-2021. A partir de la bande originale du film, les thèmes devenus des standards sont célébrés par des artistes prestigieux qui impriment à leurs interprétations leur marque propre, dans la plus pure tradition du jazz. C’est le cas des pianistes Oscar Peterson, Dave Brubeck, André Previn, Ludovic de Preissac, entre autres. Les formations qu’ils dirigent offrent, à partir de cette thématique bien définie, un bouquet aussi varié que chatoyant.

A lire aussi: «Le monde d’après», de Laurent Firode: un film espiègle qui fait du bien au cinéma français

Autre illustration de l’harmonieuse continuité entre succès d’hier et réussites d’aujourd’hui, le CD Louis Prima Forever. Christmas in Swing. Le chanteur et trompettiste néo-orléanais Louis Prima (1910-1978) a laissé des compositions mémorables et marqué par son exubérance des interprétations restées dans les mémoires. Le groupe français qui a choisi son patronyme comme raison sociale fait,  depuis des années, revivre son œuvre avec un succès mérité. Dirigé par le batteur Stéphane Roger, l’orchestre se caractérise, outre la qualité intrinsèque de ses membres, par une mise en scène faite de gags des plus efficaces et une parfaite assimilation de l’esprit du compositeur américain. Ici, les morceaux interprétés tournent autour du thème de Noël, suspect à plusieurs titres : outre sa connotation chrétienne (horresco referens !), il s’inscrit dans une tradition que la cancel culture n’a pas réussi à éradiquer. Faut-il préciser qu’il s’agit d’un album jubilatoire, propre à séduire tous les publics – y compris, bien sûr, les amateurs de vrai jazz ?

A lire aussi: Le Loup réac et le Chien woke

Enfin, illustration sans doute la plus parfaite de l’héritage artistique transmis de génération en génération, l’album Doriz & Pastre, Fathers & Sons, The Lionel Hampton / Illinois Jacquet Ceremony. Peut-on imaginer pied de nez plus efficace aux tenants de la déconstruction que ce quartette composé de Dany Doriz (vibraphone) et de Michel Pastre (saxophone ténor) flanqués de leurs rejetons respectifs, l’un à orgue Hammond, l’autre à la batterie ? Comble d’impudence, leur but est de rendre hommage à deux maîtres incontestés de leurs instruments qui ont traversé les décennies. Objectif atteint, et avec brio. Moralité, la tradition a encore de beaux jours devant elle et le changement dans la continuité reste une garantie de la pérennité du jazz.

Tous ces disques sont édités par Frémeaux & Associés et distribués par Socadisc.

West Side Story 1961-2021

Price: 24,98 €

14 used & new available from 16,20 €

Fathers & Sons-The Lionel Hampton/Illinois Jacquet Ceremony

Price: 15,69 €

14 used & new available from 14,69 €

Christmas in Swing

Price: 20,00 €

8 used & new available from 12,50 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Que faisiez-vous dans la nuit de samedi à dimanche ?
Next article Allah Akbar: nous sommes transportés !

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération