Comment concilier la réalité sociale et les valeurs qui fondent le vivre-ensemble ? Comment la diversité culturelle ou religieuse peut-elle aller de pair avec l’unité du corps social ? Tel est le défi auquel sont aujourd’hui confrontés la plupart des gouvernements des États démocratiques, dont celui que la France vient de se donner.

Dans le monde entier, la question a été renouvelée, depuis les années 1960, par la poussée d’innombrables différences interpellant, d’une façon ou d’une autre, les États, et suscitant d’intenses discussions. Ces débats à haute teneur polémique rythment la vie politique française : souvent marqués par l’excès, ils révèlent l’incapacité des acteurs à situer les enjeux au bon niveau. Nous en avons fait l’expérience au cours d’une campagne présidentielle durant laquelle Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ont fortement agité et dramatisé les thématiques de l’islam, de la laïcité, du multiculturalisme, de l’identité nationale ou de l’immigration, tandis que François Hollande se montrait bien peu disert ou explicite sur ces questions, vraisemblablement parce qu’elles divisent son propre électorat.

*Photo : HRC

Lire la suite