Home Culture Jehan Rictus, un poète en hiver…


Jehan Rictus, un poète en hiver…

"On va r’découvrir la Détresse, la Purée et les Purotains !"

Jehan Rictus, un poète en hiver…
Image d'illustration © Valery Sharifulin/TASS/Sipa USA/SIPA. Numéro de reportage: SIPAUSA30290883_000003.

Le poème du dimanche


Jehan Rictus était un prince de l’argot, le chainon manquant entre François Villon et Albert Simonin.

Évidemment, Jehan Rictus ne s’appelait pas Jehan Rictus, mais Gabriel Randon, comme tout le monde. Ses dates de naissance et de mort (1867-1933) l’inscrivent de plain-pied dans cette littérature fin-de-siècle qui se révèle, plus le temps passe, incroyablement riche en écrivains majeurs, de Huysmans à Bloy en passant par Octave Mirbeau et Villiers de l’Isle Adam, Tristan Corbière ou Jules Laforgue. Le pseudonyme de Jehan Rictus, derrière son allure médiévale de truand ou de personnage de Rabelais, serait l’anagramme approximative de Jésus Christ.

Rictus se fera en effet le chantre des miséreux, et il a longtemps fini ses nuits d’habitué du Chat Noir sous les ponts ou dans les hôpitaux. Cela alimentera sa poésie qui a aussi cet aspect documentaire derrière la complainte. Le pauvre était à la mode en poésie avec Jean Richepin. La différence est que Rictus, lui, va rendre au pauvre ce qu’on lui refuse dans la littérature élégante et bien peignée : sa langue.


L’Hiver

Voici « L’Hiver », par quoi débute Les Soliloques
Merd’ ! V’là l’Hiver et ses dur’tés,
V’là l’ moment de n’ pus s’ mett’ à poils :
V’là qu’ ceuss’ qui tienn’nt la queue d’ la poêle
Dans l’ Midi vont s’ carapater !

V’là l’ temps ousque jusqu’en Hanovre
Et d’ Gibraltar au cap Gris-Nez,
Les Borgeois, l’ soir, vont plaind’ les Pauvres
Au coin du feu… après dîner !

Et v’là l’ temps ousque dans la Presse,
Entre un ou deux lanc’ments d’ putains,
On va r’découvrir la Détresse,
La Purée et les Purotains !

Les jornaux, mêm’ ceuss’ qu’a d’ la guigne,
À côté d’artiqu’s festoyants
Vont êt’ pleins d’appels larmoyants,
Pleins d’ sanglots… à trois sous la ligne !

Jehan Rictus

Un volume des œuvres de Jehan Rictus est disponible dans la collection Poésie/Gallimard.

Les soliloques du pauvre / Le Cœur populaire

Price: 9,70 €

10 used & new available from 9,70 €


Previous article Baguette magique
Next article «West Side Story» revisité par Spielberg
Jérôme Leroy est écrivain et membre de la rédaction de Causeur. Dernier roman publié: Vivonne (La Table Ronde, 2021)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération