Quantcast
Home Édition Abonné L’erreur de Zineb, les fautes de Macron


L’erreur de Zineb, les fautes de Macron

L’incompréhensible conversion de Zineb El Rhazoui au macronisme

L’erreur de Zineb, les fautes de Macron
Zineb el Rhazoui, septembre 2020 © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

En rejoignant le président Macron, l’ancienne plume de Charlie Hebdo et militante laïque Zineb El Rhazoui réalise une terrible erreur. Aurélien Marq écrit à la Franco-marocaine, et lui rappelle les compromissions de l’exécutif qui se réjouit de cette « prise de guerre »…


Chère Zineb,

Ta vie est en danger parce que tu as le courage de dénoncer un totalitarisme théocratique qui menace aujourd’hui la liberté et la dignité de mes enfants, et de tous les enfants de ce monde. Rien que pour cela, j’ai une dette envers toi. Mais cette dette ne me contraint pas à la flagornerie, au contraire : elle m’oblige à la sincérité.

Tu as choisi de soutenir Emmanuel Macron, « choix du cœur et de la raison ». Au moins as-tu l’honnêteté de le dire clairement, quand d’autres se drapent dans une neutralité feinte pour faire croire que leurs déclarations seraient objectives, quand elles ne sont que partisanes.

Depuis, certains t’attaquent avec une bassesse qui ne fait honte qu’à eux. Détestables sont-ils, ces moralisateurs qui ne tolèrent aucune faiblesse chez autrui, mais ne s’astreignent eux-mêmes à aucune grandeur. D’autres, avec une bassesse comparable, te traitent comme un trophée, une prise de guerre à brandir dans l’espoir de grappiller quelques voix, ou d’usurper pour eux-mêmes un peu de l’admiration que beaucoup ont pour toi. Ceux-là sont tous insignifiants.

A lire aussi, du même auteur: Laïcité: un étrange anniversaire

Mais il y a aussi ceux qui se réjouissent sincèrement, et grand bien leur fasse. Il y a ceux qui se sentent trahis. Ceux qui sont déçus par une icône, oubliant que tu n’es pas une sainte, mais simplement une femme courageuse, et que ce courage est d’autant plus admirable que tu n’es justement pas une sainte, que tu n’as jamais prétendu l’être, et qu’il serait injuste d’exiger que tu le sois. Et il y a ceux, dont je suis, qui ne comprennent pas.

Macron: service minimum contre l’islamisation de la France

Emmanuel Macron a-t-il pris des engagements envers toi, pour faire avancer concrètement la lutte contre l’islamisme ? Alors il est urgent d’en donner les détails, pour qu’il soit lié par une parole publique. Car trop de promesses ont déjà été trahies, et son bilan des cinq dernières années ne plaide pas pour lui.

Qu’il lui ait fallu du temps pour ouvrir les yeux, que toi et d’autres ayez eu besoin de temps pour influencer le pouvoir actuel et faire enfin bouger les lignes, chacun peut le comprendre. Emmanuel Macron a tardé à faire, n’a fait que sous la pression, et a fait trop peu, mais il a fait. Je le reconnais. Seulement voilà : il a fait juste assez pour qu’on ne puisse pas dire qu’il n’a rien fait, et « en même temps » il a aussi permis la propagation du cancer islamiste, et ne semble pas prêt à s’y opposer véritablement. Il a favorisé la normalisation de l’islam orthodoxe, et nous savons bien que toujours et partout, une fois devenu normal cet islam-là veut s’imposer normatif.

Ces jours-ci, le Sénat a adopté, contre l’avis du gouvernement, un amendement visant à interdire le port de signes religieux ostensibles dans le cadre des événements et compétitions sportifs. Un amendement adopté pour empêcher que le voile, cet étendard de l’islamisme et de l’injustice sexiste, s’infiltre dans le sport. Contre l’avis du gouvernement d’Emmanuel Macron ! Contre la volonté de la ministre des Sports d’Emmanuel Macron ! Et toi, tu soutiens celui dont le gouvernement et la ministre ne voulaient pas de cet amendement ? Je ne comprends pas.

As-tu oublié les 109 Mariannes, 109 et « sang neuf » pour « renouveler les visages de la République et de la Citoyenneté »…. avec une « Marianne » voilée ! Jadis, tu aurais dit la même chose que Lydia Guirous : « Marianne n’est et ne sera JAMAIS voilée ! L’islamisme et ses symboles ne se combattent pas à moitié ! » Mais aujourd’hui, toi, la féministe inscrite dans la lignée admirable d’Elisabeth Badinter, toi qui as payé au prix fort le combat pour l’émancipation, tu soutiens le chef d’orchestre de cette trahison du féminisme, de cette trahison de l’idéal républicain d’émancipation ? Je ne comprends pas.

Début décembre, pour marquer l’anniversaire de la loi de 1905, le Secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation a invité des philosophes et des représentants des cultes à s’exprimer. Et en cette période, d’autant plus sensible pour l’islam en France que le CFCM, dont on sait le catastrophique échec, devrait être bientôt remplacé par le FORIF, sais-tu qui le SG-CIPDR a choisi pour représenter le culte musulman ? Chems-eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP). Le même qui a déclaré qu’il fallait « pardonner à Mila », alors qu’il n’y a rien à lui pardonner, et qu’il devrait au contraire se jeter à ses pieds pour implorer son pardon à elle, au nom de la religion qu’il représente. Le même qui avait attaqué Charlie Hebdo devant les tribunaux, en tant qu’avocat de la GMP, dans une procédure où celle-ci s’était alliée à l’UOIF ! Le même qui avait alors déclaré : « nous poussons les organisations musulmanes à agir en justice dès qu’elles se sentent lésées. » Qu’était-ce, sinon un encouragement au jihad judiciaire ? Et il ne semble pas s’être beaucoup amendé depuis…

Ces ingérences étrangères qui pourraient arranger la macronie

Le même qui parle désormais de « racisme anti-musulmans », comme si une religion était une race et non une croyance, un trait hérité et non choisi, la peau plutôt que la chemise. Le même qui appelle les musulmans et tout spécialement les Algériens et les Français d’origine algérienne, ramenés à leurs origines au détriment de leur citoyenneté, à se constituer en lobby pour peser sur les élections en France. Il paraît pourtant qu’il y aurait des lois pour lutter contre le « séparatisme » et l’ingérence étrangère…

Le même, enfin, qui en octobre dernier s’est félicité que la GMP ait fait apprendre et réciter à des enfants les 40 hadiths d’An-Nawawi, dont le n°8 exalte d’imposer l’islam par la force des armes, et le n°14 déclare licite de « faire couler le sang » des apostats. Crois-tu que la Grande Mosquée de Paris ait été sanctionnée pour ça ? Que le recteur et l’imam responsables aient été sanctionnés ? Que nenni ! Pas l’ombre d’une fermeture administrative, pas le moindre germe de commencement d’une expulsion. Mais celui qui enseigne aux enfants qu’il est bon d’imposer la religion par les armes et de « faire couler le sang » des apostats, celui-là entre tous, est mis en avant pour parler de laïcité, et par une instance dont l’objet est de lutter contre la « radicalisation » !

Alors que devons-nous penser ? Que le SG-CIPDR ignore tout de ce que je viens d’écrire, signe d’incompétence, ou qu’il le cautionne, signe de complaisance ? Dans les deux cas c’est inacceptable, et c’est l’œuvre d’Emmanuel Macron, c’est son bilan. Toi l’apostate, toi qui as toujours défendu la liberté de conscience, comment peux-tu soutenir cela ? Je ne comprends pas.

A lire ensuite, Erwan Seznec: Braquage indigéniste à Bagnolet

Ah, à propos d’apostasie : puisque le Chanoine du Latran a affirmé admirer la « capacité d’indignation » du Pape François, sais-tu si tous deux ont pris une minute ou deux pour s’indigner ensemble au sujet du Grand Imam d’Al-Azhar, dont François revendique l’amitié ? Tu sais bien, Ahmed Al-Tayeb, qui en 2016 expliquait sans la moindre gêne que les quatre madhhabs du sunnisme sont unanimes pour demander la mise à mort des apostats. A moins que le sort des apostats de l’islam leur importe à tous deux aussi peu qu’au SG-CIPDR ? Toi la militante laïque, comment peux-tu soutenir tout cela ? Je ne comprends pas.

Nous continuerons à te défendre même contre ce qui est désormais ton camp!

Dois-je aussi te rappeler qu’Emmanuel Macron avait choisi comme Garde des Sceaux Nicole Belloubet, dont le cri du cœur fut de vouloir condamner Mila, puis Eric Dupond-Moretti, qui considérait comme « un honneur » de défendre Abdelkader Merah ? Un devoir, j’aurais compris, même les monstres ont droit à un avocat, mais un honneur ? Dois-je te rappeler qu’Emmanuel Macron n’a jamais démenti son amitié envers Yassine Belattar ? Qu’il t’a « ôté le sommeil » il y a seulement deux ans ? Dois-je évoquer Elisabeth Moreno, sa ministre favorable à la « discrimination positive » sur critères ethniques, c’est-à-dire à l’instauration d’une inégalité en droit entre les citoyens sur la base de leur couleur de peau ? La sortie mémorable du président sur les « deux mâles blancs » ? Toi l’universaliste, comment peux-tu soutenir cela ? Je ne comprends pas.

Yassine Belattar et Emmanuel Macron en 2017 © ERIC FEFERBERG / AFP

J’ai aussi peu d’estime pour Emmanuel Macron que tu sembles en avoir pour Eric Zemmour, et pourtant je ne dirai pas que tu te « vautres » dans le macronisme « le plus crasse ». J’ai trop de respect pour toi, et surtout trop de respect pour la démocratie, qui a besoin de débats et de désaccords, et non d’anathèmes. Contrairement à bon nombre de ceux que tu viens de rejoindre, je sais que la liberté de pensée est le droit de croire que j’ai tort, et la liberté d’expression le droit d’essayer d’en convaincre les autres.

Sans hésiter, je continuerai à te soutenir contre tous ceux qui te menacent, et contre tous ceux qui voudraient te faire taire, par la violence, par la censure, par le harcèlement de quelque nature qu’il soit. Au passage, si la loi Avia était passée, aurais-tu pu continuer à t’exprimer sur les réseaux sociaux ? Je ne le pense pas, et il me semble que tu ne le penses pas non plus. Je défendrai donc ta liberté même contre ce qui est désormais ton « camp ». Oui, je continuerai à te soutenir, et à me réjouir d’être à tes côtés pour bien des combats, mais je ne te suivrai pas dans un ralliement dont mon cœur et ma raison me disent qu’il est une terrible erreur.

Détruire le fascisme islamique

Price: 6,90 €

24 used & new available from 1,88 €


Previous article Ces Américaines qui paient pour se faire traiter de racistes
Next article Les larmes de Betty Blue
Haut fonctionnaire, polytechnicien. Sécurité, anti-terrorisme, sciences des religions. Disciple de Plutarque.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération