Home Politique Les Parisiens à Anne Hidalgo: «Le Havre c’est encore loin?» sa réponse : «Taisez-vous et nagez!»


Les Parisiens à Anne Hidalgo: «Le Havre c’est encore loin?» sa réponse : «Taisez-vous et nagez!»

Fluctuat et mergitur

Les Parisiens à Anne Hidalgo: «Le Havre c’est encore loin?» sa réponse : «Taisez-vous et nagez!»
Débat "Le Grand Paris jusqu'au Havre" au Pavillon Gabriel a Paris, le 29 Septembre 2020 avec Anne Hidalgo, Maire de Paris et Edouard Philippe, Maire du Havre et ancien Premier Ministre. © ISA HARSIN/SIPA Numéro de reportage: 00983568_000038

Tout en laissant planer le doute sur une éventuelle candidature à la présidentielle, Anne Hidalgo plaidait la semaine dernière en faveur d’une «grande région capitale qui irait jusqu’à la mer»… Le Maire du Havre, un certain Edouard Philippe, est ravi.


Les Parisiens à Anne Hidalgo : «  Le Havre c’est encore loin ? ». Sa réponse : « Taisez-vous et nagez ! »

La maire de Paris a deux ambitions pour sa ville. 

La première : rendre la Seine propre à la baignade. Pour cela il faut la purifier et surtout la nettoyer de l’urine des rats qui l’empoisonne. Ce sera fait, parait-il, pour 2024 quand Paris, espère-t-elle accueillera les Jeux Olympiques. Anne Hidalgo veut en effet que des épreuves de natation s’y déroulent. Elle souhaite aussi que dans cette Seine redevenue pure les Parisiens s’adonnent aux plaisirs de la baignade. 

Sa deuxième ambition est plus grande encore : offrir un débouché maritime à la capitale. 

Revoilà Édouard Philippe!

Elle entend donc la prolonger jusqu’au Havre. Lors d’une conférence de presse commune elle en a parlé au maire de cette ville. Un peu surpris Edouard Philippe a hésité. Mais très vite il a reconnu la grandeur de Paris comparée à la petitesse du Havre. Anne Hidalgo lui ayant rappelé la devise fluviale de Paris, « fluctuat nec mergitur », il a dit oui tout en demandant – et ça lui a été accordé – de garder la capitainerie du Havre transformé en port parisien.

Les deux maires ont-ils déjà abordé la question complexe des moyens de locomotion qui relieront Paris au Havre ? On ne sait. Mais plusieurs pistes peuvent être envisagées. Les bateaux à vapeur qui au XIXème siècle reliaient Paris à la Manche sont trop lents et ne seront donc pas retenus.

A lire aussi: Automobilistes, vous n’imaginez pas tout ce qu’Anne Hidalgo peut faire pour vous

Cependant il y a déjà à Paris sur la Seine des embarcations nommés bateaux-mouches. Mais ils sont trop frêles pour couvrir plusieurs centaines de km. Des vedettes ultra-rapides pourraient faire l’affaire. Mais elles seraient très polluantes et les alliés écologistes d’Anne Hidalgo se rouleraient par terre. 

Horizon radieux

Reste donc la nage. C’est sain, bon pour les muscles et le rythme cardiaque. Toutefois nager sur plusieurs centaines de km sans s’arrêter représenterait un effort sur-humain. Il faudra donc prévoir des pauses. Ainsi, il y aura sur les bords de la Seine, des dizaines de guinguettes où l’on pourra boire du vin blanc et manger la friture d’éperlans. 

Puis une fois qu’ils seront arrivés au Havre, Edouard Philippe régalera les nageurs méritants avec des langoustines et des crevettes roses. L’horizon 2024 s’annonce donc radieux et maritime. Reste quand même les rats. Contrairement à la légende ils ne veulent pas quitter le navire d’Anne Hidalgo. Il est utile pour conclure de rappeler ici que le père Ubu avait une compagne : la mère Ubu. Elle lui a survécu et trône désormais à la mairie de Paris…


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article L’apocalypse virale, un nouveau genre romanesque?
Next article Quand l’inclusif a un goût de discrimination
est journaliste et essayiste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération