Vainqueur du procès en islamophobie que lui intentaient des associations musulmanes en 2007, Charlie Hebdo a payé le prix du sang pour avoir publié des caricatures de Mahomet. Si l’avocat du journal satirique Richard Malka n’a plus le cœur à rire, il poursuit sans relâche son combat contre l’obscurantisme.


Le 22 mars 2007, le tribunal correctionnel de Paris, relaxait Charlie Hebdo dans le procès pour provocation à la haine raciale, que lui avaient intenté l’UOIF, la Ligue islamique mondiale et

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Juin 2019 - Causeur #69

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite