Home Médias Quand France 2 fait dire à Blanche Gardin l’inverse de ce qu’elle dit


Quand France 2 fait dire à Blanche Gardin l’inverse de ce qu’elle dit

Quand France 2 fait dire à Blanche Gardin l’inverse de ce qu’elle dit
Leïla Kaddour et l'omniprésent Nagui, animateurs sur le service public © Crédit photo Nagui : ROMUALD MEIGNEUX/SIPA 00891755_000015 Crédit photo Leila Kaddour : SADAKA EDMOND/SIPA 00827898_00002

Sur le moment, j’ai seulement trouvé que cela trahissait une forme de stupidité, rien qui justifiât d’écrire un mot à ce sujet. Mais en y repensant, je me dis que la chose est symptomatique.


Il y a un peu plus d’une semaine, France 2 diffusait une rétrospective intitulée « 2000-2020: 20 ans d’images inoubliables » présentée par Nagui et Leïla Kaddour. La sélection des images résultait d’un sondage mené par Opinion Way, demandant aux Français de désigner les événements qui ont eu le plus d’importance pour eux depuis l’entrée dans le nouveau millénaire, et ces faits marquants étaient répartis en plusieurs catégories, parmi lesquelles une section « humour ». Je ne suis pas parvenue à trouver le « replay » de cette émission mais ceux qui ont de meilleurs talents que moi pour explorer la toile y parviendront et pourront confirmer ce que je raconte.

A lire aussi, Elisabeth Lévy: Charlie, Tex & cie: le vivre-ensemble contre le rire-ensemble

Dans cette catégorie « humour », mention est faite de Blanche Gardin et cette évocation s’accompagne d’une précision du genre « qui ose tout » ou « qui ne s’interdit rien » ou « qui repousse les frontières de…» ; enfin, je ne sais plus. Une formule hyperbolique comme les journalistes en pondent à la chaîne, sur commande. Pour prouver ce qu’elle avance, la voix off s’efface quelque instants afin de donner à entendre l’extrait d’un sketch de Blanche Gardin. L’émission a sélectionné, très bon choix, celui qu’elle a joué lors de la remise du Molière de l’humour (à elle-même) en 2018.

Blanche Gardin à la 30ème cérémonie des Molières le 28 mai 2018 à la salle Pleyel à Paris. © Romuald MEIGNEUX/ SIPA
Blanche Gardin à la 30ème cérémonie des Molières le 28 mai 2018 à la salle Pleyel à Paris © Romuald MEIGNEUX/ SIPA

À ceux qui n’auraient jamais vu ce sketch (ou qui veulent le revoir), je fournis ici le lien. La rétrospective de France 2 ne pouvait diffuser le sketch en entier car il est trop long pour une émission qui a l’ambition d’offrir un panorama de l’humour sur vingt années. Mais quand on doit couper, il ne faut pas dénaturer ce que l’on coupe. Ainsi, quitte à ne garder que quelques secondes de ce sketch, j’aurais pris ceci (3:05 et suiv.) :

Est-ce qu’on a basculé dans le règne de la bienséance? Si on regarde la liste des nominés pour ce Molière de l’humour, on serait tenté de dire oui, hein? Y a qu’à voir ce qu’on a dans cette liste: on a un Noir, on a un Arabe, on a un Réunionnais, on a une femme. Alors, ils ont quand même glissé un normal, hein : un mâle blanc de quarante ans. Autant dire que tu vas rester assis, ce soir, Jérôme [Commandeur]. A moins que tu sois pédé.

Mais France 2 a beau vouloir rendre hommage à Blanche Gardin, l’humour de celle-ci doit paraître insupportable à ces gens bien comme-il-faut; alors ils ont préféré amputer une blague pour la rendre tolérable.

Et résultat, on ne voit plus du tout en quoi Blanche Gardin est subversive :

Alors on m’a dit que des Juifs s’étaient glissés dans la salle. Vous pouvez rester, hein. Alors, c’est pas de moi, vous aurez reconnu, c’était Desproges. Mais c’est devenu un lieu commun de dire aujourd’hui: « Desproges pourrait plus dire, aujourd’hui, ce qu’il disait. » Bah, la preuve que si, je viens de le faire.

La subversion tolérable sur France 2 s’arrête là.

C’est ce passage, strictement, que la chaîne a retenu pour illustrer l’humour de Blanche Gardin.

A lire aussi, Jérôme Leroy: « 3615 Monique » et « Ovni(s) »: Dis papa, c’était vraiment comme ça la France?

Pourtant, tout ce que la salle compte de bien-pensance bourgeoise de gauche rit à gorge déployée, songeant « comme elle a raison! Elle vient de prouver qu’on est libre de rire de tout, contrairement à ce que prétendent quelques grincheux droitards ». Alors, qu’y a-t-il d’osé dans ce sketch? En réalité, il n’est pas fini et il y manque l’essentiel: la chute.

Voici ce que France 2 a coupé:

Cela fait trente ans que Desproges nous a quittés. Maintenant on est en 2018, alors je propose d’actualiser cette lamentation, si les gens veulent vraiment se lamenter. Est-ce qu’on pourrait pas plutôt dire : est-ce que Tex pourrait dire…ce qu’il disait il y a trois mois? Bah non. Non, il pourrait pas.

Et là, pas de cris d’approbations, les applaudissements sont moins fournis et l’on voit même quelques mines totalement effarées, figées en un sourire incrédule. Tex, animateur des Z’Amours avait été renvoyé, on s’en souvient, pour une blague sur les femmes battues. Tel que France 2 l’a coupé, le sketch de Blanche Gardin semble vouloir démontrer que, contrairement à ce que disent les grincheux, oui on peut rire de tout aujourd’hui. Alors que ce sketch, précisément, dénonçait une pratique de la censure et la sanctuarisation de sujets tabous, interdits à l’humour. Il est vrai que la chaîne qui avait congédié Tex n’était autre… que France 2.

tex feminisme egalitarisme csa
Tex. © Sipa. Numéro de reportage : 00587492_000004.

La Langue des medias

Price: 12,00 €

15 used & new available from 12,00 €


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Aux grands poètes, les LGBT reconnaissants
Next article « Mur des cons »: pourquoi les pourvois ont été rejetés
Agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique. Dernier ouvrage: "Les Marchands de nouvelles, Essai sur les pulsions totalitaires des médias" (L'Artilleur, 2018)

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération