Pour remplacer Nicolas Hulot au ministère de l’Ecologie, Emmanuel Macron n’a pas pensé à Uyra Sodoma, artiste LGBTQ écolo, qui vend à l’Occident la défense de l’Amazonie. Dommage.


Jadis la cause amazonienne était portée par le pittoresque Raoni Metuktire. Flanqué du chanteur Sting, ce chef amérindien à plateau labial et plumes sur la tête exhortait les grands de ce monde à lutter contre la déforestation. Mais à 87 ans, la mascotte est fatiguée. Dans le Nouveau Monde, les indigènes n’ont plus besoin de chaperons pop pour plaider leur cause aux antipodes. A ainsi récemment émergé un nouveau personnage emblématique de la forêt amazonienne, qui sait parler à l’Occident : Uyra Sodoma.

Pour faire baisser la note de maquillage de l’Elysée

De son vrai nom Emerson Munduruku, cette « drag queen écolo » baguenaude dans les villages brésiliens pour y accomplir des performances d’art contemporain. D’après le repo

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2018 - Causeur #60

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite