Home Édition Abonné Avril 2022 Reine des neiges mais pas trop


Reine des neiges mais pas trop

À quand une drag queen des sables?

Reine des neiges mais pas trop
D.R.

Enfin, une princesse Disney LGBT!


Comme le rapporte le site d’actualités high-tech, Tom’s Guide, Disney serait sur le point de confirmer « l’identité LGBT d’Elsa », le personnage principal du film d’animation “La Reine des neiges”, dans un troisième opus en préparation. Enfin, plutôt LGBTQIA+, parce qu’elle se révélerait être en réalité « asexuelle ». Un « énorme pas en avant pour la communauté LGBT » qui « donnerait une meilleure visibilité » aux « 1 % » de la population mondiale se déclarant asexuels, soit « tout de même 78 millions de personnes ».

À lire aussi: Mickey et la transidentité

Depuis la sortie du premier opus en 2013, figurant une princesse sans prince charmant – « brisant les préjugés » de la femme niaise et dépendante des hommes, s’était-on extasié à l’époque –, beaucoup avaient réclamé qu’on trouve une petite amie à Elsa. Un hashtag #GiveElsaAGirlfriend avait même circulé sur Twitter en 2016. Cela montrerait aux petites filles qu’il y a une autre voie que l’ « hétéronormativité ».

Las, “La Reine des neiges 2”, quoique laissant Elsa célibataire, ne s’était avérée woke que sur un autre terrain, celui de l’idéologie décoloniale : le film mettait en scène un conflit entre le royaume de la princesse et un peuple indigène vivant dans la forêt. Au cours du film, la princesse apprend que ce gentil peuple indigène avait été trahi par son grand-père, roi raciste et colonisateur.

À lire aussi : Vivement la prochaine princesse Disney obèse, trans et handicapée!

Il se peut que Disney n’adopte cette position finalement timorée que pour des raisons commerciales : une héroïne lesbienne ne serait pas facile à vendre dans certains pays du globe. Mais rassurons-nous, car dans les pays inclusifs comme le nôtre, on n’hésite pas à exploiter le filon : Disneyland organisera le 11 juin la « Disneyland Paris Pride », avec les chanteurs Mika et Bilal Hassani, pour « célébrer la diversité ». Il vous faudra seulement débourser la modique somme de 89 euros par personne.

Avril 2022 - Causeur #100

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Héros et paria, Georges Bidault de la Résistance à l’Algérie française
Next article Macron, l’épatant?
Journaliste

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération