Le prix de Flore, créé en 1994 par Frédéric Beigbeder et Carole Chrétiennot a deux particularités. Tout d’abord une fâcheuse tendance à récompenser de bons écrivains (entre autres Ravalec, Houellebecq, Jaenada, Dustan, Bouillier, Benderson, Liberati, excusez du peu), et souvent même à les découvrir avant le reste de la profession. Il est aussi l‘occasion d’une beuverie mémorable le soir de son attribution, au frais du grand, du très grand Miroslav Siljegovic, mécène de l’institution.

Le Jury a donné sa première sélection pour le prix remis le 9 novembre. Dix romans ont été retenus pour cette première liste: Julien Blanc-Gras, Touriste (Au Diable Vauvert) ; Marien Defalvard, Du temps qu’on existait (Grasset) ; Alain Guyard, La Zonzon (Le Dilettante) ; Stéphane Hoffmann, Les auto-tamponneuses (Albin Michel) ; Titiou Lecoq, Les Morues (Au diable Vauvert), Patrice Lelorain, Revenants (La Table Ronde), Edouard Limonov, Journal d’un raté (Albin Michel), Olivier Maulin, Les Lumières du ciel (Balland) ; Vanessa Schneider, Le Pacte des vierges (Stock). Mais on trouve aussi dans cette liste, Le Bloc (Gallimard/Série Noire) de notre collaborateur Jérôme Leroy, dont la parution est prévue le 6 octobre.

Bruno Maillé a déjà indiqué ici tout le bien qu’il pensait du roman d’Olivier Maulin mais comme il ne fait pas (encore) partie du jury du Flore, Jérôme garde toutes ses chances…

Lire la suite