À l’Est, on ne traite pas les choses de la même manière. Suite aux revendications d’étudiants musulmans indonésiens, l’université polonaise de Toruń met le holà.


 

Depuis la fin de l’automne, une controverse multiculturelle secoue la très catholique Pologne. À Toruń, berceau de Copernic, des étudiants musulmans indonésiens ont demandé par écrit au doyen de la faculté de sciences humaines l’aménagement de pauses entre les cours et l’attribution d’une salle de prière afin d’accomplir leurs devoirs religieux. L’affaire ébruitée par le quotidien régional Gazeta Pomorska a rapidement tourné au scandale. Sommée de se justifier, l’attachée de presse de l’université a déclaré regarder avec scepticisme les revendications de ces étudiants bien que la direction de l’établissement étudie attentivement « la manière dont les cas de ce genre sont gérés en France et en Allemagne ». C’est que pour les élites de la gauche libérale polonaise, il est axiomatiquement admis que l’Ouest est toujours à la pointe du progrès.

A lire aussi: Pour

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite