Home Édition Abonné Pologne: la bigoterie musulmane pas la bienvenue à la fac


Pologne: la bigoterie musulmane pas la bienvenue à la fac

Des étudiants musulmans revendicatifs font un flop en Pologne

Pologne: la bigoterie musulmane pas la bienvenue à la fac
Université Nicolaus Copernicus (Pologne) ©D.R.

À l’Est, on ne traite pas les choses de la même manière. Suite aux revendications d’étudiants musulmans indonésiens, l’université polonaise de Toruń met le holà.


 

Depuis la fin de l’automne, une controverse multiculturelle secoue la très catholique Pologne. À Toruń, berceau de Copernic, des étudiants musulmans indonésiens ont demandé par écrit au doyen de la faculté de sciences humaines l’aménagement de pauses entre les cours et l’attribution d’une salle de prière afin d’accomplir leurs devoirs religieux. L’affaire ébruitée par le quotidien régional Gazeta Pomorska a rapidement tourné au scandale. Sommée de se justifier, l’attachée de presse de l’université a déclaré regarder avec scepticisme les revendications de ces étudiants bien que la direction de l’établissement étudie attentivement « la manière dont les cas de ce genre sont gérés en France et en Allemagne ». C’est que pour les élites de la gauche libérale polonaise, il est axiomatiquement admis que l’Ouest est toujours à la pointe du progrès.

A lire aussi: Pour les Polonais, toute la France est de gauche

Dans le camp conservateur, la télévision TV Republika et le journal Gazeta Polska, organes officieux du parti gouvernemental Droit et Justice, parlent de « charia » et d’« islamistes » ! La polémique enflant, la Ligue musulmane, principale organisation islamique du pays, a pris ses distances avec ces étudiants un peu trop bigots en pointant l’absence d’impératif coranique relatif aux heures de la prière. Même son de cloche du côté de l’ambassade d’Indonésie à Varsovie qui évoque une « initiative privée ».

Médiatiquement isolés, les quelque 140 étudiants musulmans de l’université de Toruń ont reçu un soutien inattendu. La section locale des Jeunesses de toute la Pologne, principal mouvement nationaliste en activité, a rédigé une lettre ouverte au recteur. Loin de dénoncer l’islamisation de la Pologne et le laxisme du gouvernement, comme ils en ont l’habitude, ces jeunes radicaux réclament l’instauration d’un créneau spécifique le midi afin de pouvoir réciter l’Angélus. Avec un peu de chance, le prochain carême tombera en même temps que le ramadan.

À lire aussi: “Université d’Orléans: enfin une vraie révolution islamique!”

La France, maillon faible de l'Europe ?: Observations d'un journaliste Polonais

Price: 17,90 €

15 used & new available from 2,77 €

Janvier 2020 - Causeur #75

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article Retraites: un casse-tête vieux de 40 ans
Next article Le nouveau péril qui menace Charlie Hebdo

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération