L’élu de Neuilly, homme d’affaires et éditeur Philippe Karsenty s’est exprimé sur la chaîne américaine Fox News au sujet de Notre-Dame de Paris. Il a osé s’interroger sur une possible origine criminelle de l’incendie. Tribune.


Le lundi 15 avril 2019, Notre-Dame a brûlé. Nous sommes au cœur de la Semaine sainte. Stupeur et colère. Une partie de l’histoire de France est partie en fumée.

N’excluons aucune hypothèse 

Est-ce pour autant qu’il faille s’interdire de penser et de réfléchir aux éventuelles causes de cet incendie ? Je ne le pense pas et j’ai eu l’imprudence d’exprimer mes doutes sur Fox News à 20h, ce lundi 15 avril 2019. Un lundi noir.

Je ne me suis pas exprimé sur le Fox News tant décrié par les médias français, celui qui rompt avec le politiquement correct et les mensonges de CNN et de l’AFP.

J’étais sur le Fox News qui cherche à devenir, par certains moments et par la voix de certains présentateurs, l’équivalente de ses consœurs : le porte-voix de la doxa et du politiquement correct.

Notre-Dame vient de brûler, la flèche vient de s’effondrer et j’ai émis des doutes sur la propagande des médias français qui, en chœur, nous disent tous, alors que Notre-Dame est encore en flammes et qu’aucune enquête n’a pu être lancée, que la cause de l’incendie est forcément accidentelle.

Pourquoi ? Pour ne pas attiser la haine ? Quelle haine ?

Le cycle infernal

Était-ce pour cela que la plupart des médias français, à l’exception de Causeur et Valeurs Actuelles, ont tu les profanations d’églises ces derniers mois ?

Au moment où je me suis exprimé, personne n’était en mesure de savoir si l’acte était criminel ou accidentel mais les médias n’avait le droit – le devoir peut-être ? – que d’affirmer que la cause ne pouvait être qu’accidentelle.

Pourtant, cela fait des mois que les églises sont vandalisées en France. Le mois dernier, l’église Saint-Sulpice a été incendiée. La cause était criminelle. La semaine dernière, la basilique de Saint-Denis – tombeau des rois de France – a été saccagée.

Était-ce alors si absurde de s’interroger sur les causes de l’incendie de Notre-Dame et surtout, de s’étonner de la précipitation des médias à nous dire que la cause était forcément accidentelle ?

J’ai lu et entendu des commentateurs qui font état de deux départs de feu. J’ai aussi lu les insultes proférées sur les réseaux sociaux à mon encontre. J’ai aussi lu la mise en cause de Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis : « Comment pouvez-vous, sans la moindre preuve, proférer une telle accusation devant un public étranger? Au moment même de la tragédie. Et la décence ? »

J’ai aussi lu les attaques de certains journalistes, m’accusant de propager des thèses conspirationnistes.

Ne pas oublier les attentats

Je me souviens aussi qu’en 2016, plusieurs femmes avaient tenté de faire sauter Notre-Dame avec des bonbonnes de gaz.

Je me souviens aussi qu’en 1995, lors du détournement de l’avion Alger-Paris, les terroristes avaient prévu de projeter leur avion sur la Tour Eiffel.

Je découvre un événement, je m’étonne que le prêt-à-penser impose une lecture univoque de cet événement et je suggère que l’on attende avant de tirer des conclusions hâtives.
L’origine de cet incendie peut être accidentelle ou criminelle, et si la piste criminelle venait à être retenue, cela pourrait être un acte prémédité de longue date ou un acte d’opportunité réalisé de façon artisanale.

Je n’en sais rien, nous n’en savons rien mais je refuse d’être contraint de ne pas penser librement.

Attendons donc, et en attendant, profitons bien de Paris que l’on traverse tous les jours sans la voir, pensant qu’elle sera toujours là. Rien n’est immortel, pas plus les monuments que les civilisations.

Lire la suite