Yann Moix confie son incapacité à désirer le corps d’une femme de 50 ans. Pourtant, de belles et affriolantes vétérans du porno quinquas, voire sexagénaires, affolent les compteurs des sites pour adultes. À dada sur ma cougar! 


N’est pas Nabokov qui veut. Aimer les filles asiatiques de 25 ans ne fera pas entrer Yann Moix dans l’histoire de la littérature mondiale. Les quinze minutes de gloire dont bénéficie l’auteur de l’aveu sur son incapacité d’aimer les femmes de son âge, autrement dit aux alentours d’un demi-siècle, témoignent tout au plus de ce qu’il conviendrait de qualifier de « démocratisation » du scandale ou de son « nivellement par le bas ». Il suffit désormais d’un écart pas plus épais qu’un poil, du politiquement correct lustré à la pommade Metoo, pour être sûr de faire japper les réseaux sociaux et d’inspirer à quelques dames indignées une tribune dans un grand quotidien national. Plus triste encore, Yann Moix ne s’écarte même pas de l’insipide moyenne de ces hommes qui ne savent pas quoi faire d’une femme, une vraie, et trouvent le seul épanouissement accessible sous les mini modèles trapèze censés donner forme aux corps androgynes de beautés Made in China à peine pubères. Laissons le faux subversif à ses passions convenues. Comme disait Woody Allen : Whatever Works. Yann Moix a autant le droit d’aimer les filles, que les utilisateurs de sites pornographiques l’ont de plébisciter les femmes. Et plutôt que de se formaliser sur la muflerie de l’ex-chroniqueur d’ « On n’est pas couché », rendons hommage aux furies quinqua qui explosent leurs cotes de popularité chez le public du site Pornhub, autant dire auprès de 100 millions de visiteurs par jour.

Les hommes préfèrent les milf

Le site anglophone de vidéos pornographiques Pornhub, ainsi que son site « ami », YouPorn, gérés tous les deux par la même société, MindGeek, dispose, conformément à sa position de leader mondial de partage de vidéos en ligne, des outils permettant d’estimer les préférences de ses utilisateurs. Et les résultats sont sans appel. Selon le rapport publié par le site concernant les mots-clés les plus recherchés en 2017, les hommes sollicitent en premier lieu les « milf » (initiales de « mother I’d like to fuck », comprenez « mère que j’aimerais baiser »), avant les « hentaï », en d’autres termes les dessins animés pornographiques japonais, et les « step mom » (« belle-mère » au sens, cette fois-ci, de seconde femme du père). Les catégories « lesbiennes » et « ados » apparaissent à la dernière place. Si les mots-clés « Japanese » et « Korean » comptent parmi les plus introduits dans le moteur de recherche, c’est principalement en raison d’une très forte demande venant du Japon et des Philippines. Le rapport prouve qu’en règle générale, les hommes ont une nette préférence pour les femmes

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2019 - Causeur #65

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite