Home Monde Le meurtre qui rend fous les Maltais


Le meurtre qui rend fous les Maltais

Pure Malte

Le meurtre qui rend fous les Maltais
Norman Lowell, parti Imperieum Europa, veut en finir avec la "farce démocratique"... Photo : D.R.

Le meutre d’un migrant ivoirien déchaîne les passions sur l’île de Malte. Apprenez à connaître le fantasque parti “Imperium Europa”…


Il n’y a pas qu’en France ou aux États-Unis que les forces de l’ordre sont régulièrement accusées de racisme. Depuis trois mois, à Malte, le meurtre du migrant ivoirien Lassana Cissé déchaîne les passions. Tué sur la route de l’usine dans laquelle il travaillait, ce pauvre hère aurait été abattu par deux soldats de l’armée maltaise « parce qu’il était noir ». C’est du moins ce que les prévenus auraient avoué aux enquêteurs d’après le Times of Malta. En attendant que la justice livre son verdict, les responsables politiques se renvoient la responsabilité du meurtre, s’accusant mutuellement de ne pas avoir été assez accueillants et inclusifs. Sur l’île membre de l’Union européenne, l’afflux de migrants en provenance de la Tunisie ou de la Libye voisines est pourtant loin de faire l’unanimité. Ainsi, le président du Comité gardien des générations futures (quel beau nom d’institution !) Maurice Mizzi a dû remettre sa démission au ministère de l’Environnement pour avoir dit en interview : « En ce moment, il y a tellement de musulmans qui arrivent – ils ont tous neuf enfants, alors que nous en avons deux – et ils finiront par prendre le dessus. »

A lire aussi : Immigration: à la télé italienne, Salvini ne dit pas non à la construction d’un mur

Malte, pays raciste ?

C’est ce que martèlent plusieurs journaux locaux, pointant du doigt l’influence du troisième parti de l’île : Imperium Europa (IE). Loin derrière les deux grandes forces politiques maltaises qui totalisent 93 % des suffrages, ce groupuscule a atteint les 3 % aux européennes. Flanqué de son chef plus ou moins charismatique, Norman Lowell, l’IE défend un projet fantasque mélange de New Age remixée à la sauce nazie. Au programme : la construction d’un nouvel empire romain intergalactique par une élite païenne de « caucasoïdes » pour en finir avec « la farce démocratique ». Pragmatique, Lowell a confié son antichristianisme au site Vice mais admis que « beaucoup de gens le sont et nous ne pouvons pas les éliminer ». Sa clémence s’arrête cependant aux frontières d’une Europe blanche qu’il souhaite doter de « frontières tellement hermétiques que même pas un lézard ne pourrait y entrer, et encore moins un nigérien ». Et comme deux précautions valent mieux qu’une, Lowell planifie d’envoyer des embryons dans l’espace pour sauver les gènes de la race blanche. On ne le chagrinera pas en lui rappelant que Malte n’a jusqu’ici donné son nom qu’à une race… d’oranges tunisiennes.

A lire aussi : Salvini: avec la ministre de la Défense, la guerre est déclarée

Été 2019 - Causeur #70

Article extrait du Magazine Causeur


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article L’été où tout a fondu
Next article Kokopelli contre Monsanto et les Juifs

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération