Le maire de Lyon impose dès aujourd’hui dans les écoles une cantine sans viande, érigée en nouveau geste barrière pour lutter contre le virus. La mesure n’est pas au goût de tout le monde: l’élu se voit reprocher de profiter de la crise sanitaire pour faire passer l’idéologie végane en contrebande.


Le cœur léger, perchés sur leurs trottinettes électriques XXL, les parents écolos ont pu filer à toute allure en direction des écoles lyonnaises ce lundi. À compter de ce jour, un « menu unique sans viande » est imposé dans toutes les cantines scolaires de la capitale mondiale de la gastronomie ayant élu maire un militant de la décroissance en juillet 2020.

Et ensuite on s’en prendra aux bouchons lyonnais?

Fini les sueurs froides de ces parents antispécistes et végans qui cauchemardaient à l’idée de laisser leur progéniture porter atteinte à Mère Nature en mangeant du boudin aux pommes, du foie de veau à la lyonnaise ou encore une bonne poularde bien dodue, toutes ces spécialités culinaires qui font la réputation des bouchons lyonnais.

Néanmoins, on apprend que ce n’est pas par conviction idéologique que le maire EELV Grégory Doucet a décidé de verdir les assiettes des cantines, mais pour des raisons sanitaires. Les menus sans viande permettraient de mieux respecter le protocole anti-Covid… L’alimentation sans viande ne serait ainsi pas promue pour lutter contre l’élevage intensif et industriel, contre les souffrances animales ou le changement climatique, mais comme un nouveau geste barrière ! On croirait lire une blague Carambar, mais ce n’est hélas pas le cas.

A lire aussi: Sandrine Rousseau assure qu’elle sera la candidate écolo en 2022

Stéphanie Léger, l’ad

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite