Dans une interview donnée au journal Le Monde, Lilian Thuram définit le privilège blanc comme «un privilège existentiel, celui de n’être jamais discriminé du fait de sa couleur».


Et revoilà Lilian Thuram, le chevalier blanc (ne lui dites pas ça !) défenseur des minorités soumises et aliénées par la «pensée blanche»(1). Il a répondu aux questions du journal Le Monde.

Son nouvel ouvrage fait le procès de l’homme blanc. Le but du livre? «Questionner une catégorie qu’on ne questionne jamais: la catégorie blanche.» Dès l’introduction, l’accusé n’a que très peu de chance de s’en sortir. Thuram écrit: «Qu’est-ce que c’est «être blanc» ? Comment devient-on blanc, car on ne naît pas blanc, on le devient? Avez-vous déjà vu une personne de la couleur d’une feuille de papier blanc? Non. Alors pourquoi dit-on qu’il ou elle est blanc ou blanche? » Le procès n’a pas encore commencé que le couperet s’approche dangereusement de la gorge de l’homme blanc.

L’auteur ne voit jamais dans sa pensée ce qu’elle a de racialiste… voire raciste.

Le Blanc fascine, l’Occident façonne

Pierre-André Taguieff affirmait dès les années 1980 que «l’antiraciste est un rééducateur, mi-enseignant, mi-policier, mi-maître de cérémonies». Lilian Thuram ne sait faire que dénoncer, jusqu’à s’offusquer que les enfants imaginent Dieu comme un homme avec une longue barbe blanche et des cheveux blancs: «N’est-ce pas une preuve majeure du blanchiment de notre pensée ?» Parsemant l’ouvrage de citations de Nell Irvin Painter, historienne américaine qui a notamment écrit une Histoire des Blancs, Thuram reprend en réalité des arguments éculés de ces trente dernières années. De l’Antiquité à la colonisation en passant par la découverte de l’Amérique, tout serait question de préjugés des blancs

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite