La stratégie ahurissante d’Andrés Manuel López Obrador contre l’ordre sanitaire


Dans les médias hispanophones surtout, on s’est beaucoup moqué de l’approche du président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, relative à la crise sanitaire. En début de crise, celui que l’on surnomme AMLO avait entre autres déclaré qu’il utilisait des amulettes pour se protéger du virus, une sortie on ne peut plus populiste dans un pays profondément superstitieux. Sa déclaration a fait le tour du monde. 

Récemment, l’homme de gauche à l’ancienne (une gauche plus économique que woke) en rajoutait en déclarant qu’il avait contracté le virus parce qu’il devait travailler comme des millions de Mexicains. «Nous ne pouvons pas vivre enfermés», a-t-il aussi lancé à un journaliste qui le questionnait, avant d’ajouter qu’il ne porterait pas le masque. «Je ne suis plus contagieux», s’est-il justifié. Ainsi, Andrés Manuel López Obrador apparaissait comme l’homme fort de la situation pouvant braver toutes les tempêtes. 

Le confinement est pire que le virus 

Contrairement à ce que prétend la majeure partie de l’opinion médiatique au Mexique, la politique d’AMLO face au virus n’est pas bête, mais bien calculée. Derrière son apparence de naïveté se trouve une lecture assez fine de la situation. Le président est bien conscient que de rigides mesures de confinement feraient beaucoup plus de mal à son pays que le virus lui-même. C’est une réalité chaque jour plus évidente dans les pays du tiers-monde, et même dans plusieurs pays occidentaux où les ravages psychologiques seront peut-être encore plus funestes que les ravages économiques.

A lire aussi: Covid-19, le temps des charlatans

Il est vrai que le Mexique est l’un des trois pays les plus touchés au monde par le Covid-19 en termes de morts. Le virus y frappe très fort en raison des problèmes endémiques d’obésité, d’hypertension et de diabè

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Lire la suite