photo : lyon.catholique.fr

« On n’arrivait pas à croire à ce qui se passait. Ils sont entrés et, immédiatement, ils ont tiré sur la foule. Dans ce lieu de culte… Ils tuaient avec haine. Ils ont tué une femme avec son bébé et ont tiré sur une autre qui était enceinte. Elle les a suppliés de l’achever, mais ils lui ont dit :  » Non, tu vas continuer à souffrir et tu iras en enfer, alors que nous, nous irons au paradis. » » C’est un récit parmi d’autres de la prise d’otages dans la cathédrale Notre-Dame du Perpétuel Secours, à Bagdad le 31 octobre 2010. Le « Massacre de la Toussaint », comme l’ont appelé les médias, a duré cinq heures et marqué un tournant. Certes, ce n’était pas la première fois que les chrétiens d’Irak étaient pris pour cible par Al-Qaïda, mais jamais la barbarie n’avait atteint un tel niveau. Jamais non plus l’hypothèse de la disparition de la communauté chrétienne du Moyen-Orient n’avait semblé aussi sérieuse.

Lire la suite