Dans un débat télévisé, l’universitaire Jordan Peterson a pris l’ascendant sur une journaliste qui le traitait de phallocrate et l’assimilait à l’extrême droite. Un duel devenu culte sur Youtube.


Si son nom ne dit pas grand-chose aux Français, Jordan Peterson est sur le point de devenir une figure intellectuelle majeure du monde anglo-saxon. Ce professeur de psychologie de l’université de Toronto s’est fait connaître à partir de 2016 pour ses critiques contre le gouvernement fédéral canadien. L’objet de sa colère ? Un texte de loi qui, en plus de rendre obligatoire l’emploi de pronoms trans lorsqu’un transsexuel le demande, assimile tout désaccord en la matière à des propos haineux.

Peterson s’est permis de diffuser quelques vidéos sur YouTube pour expliquer sa décision : refuser de se soumettre aux ukases des groupuscules de la gauche radicale qui se donnent le droit de modifier le sens des mots ou d’en imposer de nouveaux, quitte à identifier comme suspect tout récalcitrant. Car la maîtrise du langage est une des clefs de l’hégémonie idéologique, et Jordan Peterson n’entend pas renoncer sans se battre.

Moins ses attaques portent, plus la journaliste devient véhémente

Cette contre-offensive a créé un scandale majeur dans le petit monde académique canadien anglophone, qui fait de sa soumission au politiquement correct une preuve de sa supériorité morale. Dans un campus universitaire de l’Ontario, par exemple, la simple référence au sens commun peut valoir à qui s’y risque une réputation de fasciste. D’où le traitement de choc infligé au citoyen Peterson, méthodiquement passé à la question pour savoir s’il adhère ou non aux dogmes de l’époque.

La notoriété de ce franc-tireur est toutefois passée à un stade supérieur après son passage mi-janvier à la télévision britannique pour son livre 12 Rules for Life: An Antidote to Chaos (2018). Pendant trente minutes,

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Février 2018 - #54

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite