Victime de tweets racistes, la Franco-Béninoise Mathilde Edey Gamassou a toute légitimité à incarner Jeanne d’Arc, la pucelle d’Orléans, durant les fêtes johanniques. Un rôle qui reste évidemment inaccessible aux juifs et aux protestants. Ils sont partout, ces catholiques !


On s’est ému – à juste titre – du tombereau d’insultes racistes déversées sur les réseaux sociaux contre Mathilde Edey Gamassou, désignée pour incarner Jeanne d’Arc lors des traditionnelles fêtes johanniques du 8 mai à Orléans. Cette jeune fille, une Franco-Béninoise âgée de 17 ans, a été choisie par le comité d’organisation des festivités parmi 13 candidates pour conduire, à cheval et revêtue d’une armure, le défilé qui traverse la ville. Le comité a estimé que la jeune métisse répondait, mieux que ses concurrentes, aux critères fixés depuis 1855 pour incarner cette figure héroïque de notre récit national : la jeune fille doit habiter depuis dix ans à Orléans, fréquenter un établissement scolaire de la ville, être baptisée, catholique pratiquante, donner de son temps bénévolement pour les autres et être de bonne moralité.

Front commun contre le racisme…

Le maire d’Orléans, Olivier Carré (LR) la défend vigoureusement : « Cette jeune fille a été choisie parce qu’elle avait le meilleur dossier. Elle a fait un oral, elle a été choisie par des institutions, par le clergé, par des militaires et par la ville. On veut quelqu’un qui est là pour incarner des valeurs, pas pour figurer un mimétisme de Jeanne d’Arc, et ces valeurs elle les incarne parfaitement. C’est la raison pour laquelle unanimement ce choix s’est fait »,

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2018 – #55

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite