Mennel Ibtissem est une Française de notre temps: adepte des réseaux sociaux, de la théorie du complot et de la diabolisation d’Israël. Mais fallait-il la contraindre à quitter « The Voice » au risque de la jeter définitivement dans les bras des islamistes ?


Mennel Ibtissem, une chanteuse enturbannée dont la voix avait fait sensation lors d’un concours de télé-crochet, a dû abandonner en cours de route, après la découverte sur son compte Twitter de deux messages postés, l’un, après l’attentat de Nice, l’autre, après l’égorgement du père Hamel dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray. Le premier disait : « C’est bon, c’est devenu une routine : un attentat par semaine, et toujours, pour rester fidèle, le “terroriste” prend avec lui ses papiers d’identité. C’est vrai, quand on prépare un sale coup, on n’oublie pas de prendre ses papiers. » Et sur le second message, on lisait ces simples mots : « Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement. » L’interprète d’Hallelujah, de Leonard Cohen, chante aussi ces beaux vers : « Ô Allah, sauve les Musulmans de Gaza ! Sois leur soutien

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2018 – #55

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite