Et dire qu’on m’a accusée de caricaturer les journalistes ! Sur le canal 27 de la TNT, ils se caricaturent eux-mêmes… à un degré tel qu’ils me feraient passer pour trop indulgente.

Si Franceinfo est une de mes cibles de prédilection (peut-être le média que je cite le plus fréquemment dans mon livre), ce n’est pas parce que cette radio est pire que les autres, c’est tout simplement parce que je la connais bien. C’est la bande son de mon enfance. A l’époque, France info avait un indicatif sonore tout à fait reconnaissable et chantable, composé par Gérard Calvi (le père de) : j’ai découvert récemment qu’à l’origine, de fait, il était chanté. Je mets tout le monde au défi de me fredonner le nouvel indicatif de Franceinfo, signé Jean-Michel Jarre.

Franceinfo est à présent aussi une chaîne de télévision. Je me suis efforcée de la regarder ; un peu.

Déjà, pour moi qui ai l’habitude de faire autre chose devant la télévision (recoudre les boutons, trier les chaussettes ou remplir l’album photo familial), cette chaîne est peu adaptée, un grand nombre de reportages reposant, non point sur le bon vieux principe de la voix off mais sur la diffusion de texte filmé avec un fond musical.

Si l’on n’est pas en mesure de regarder l’écran en continu, autant écouter la radio, c’est kifkif (et au moins, on choisit sa station en fonction de ses goûts musicaux).

Mais surtout, Franceinfo télé est bien moins une chaîne d’information qu’une espèce de reportage permanent et multiforme à la gloire des journalistes: voyez comme nous sommes compétents, rigoureux, réactifs, sérieux, hyperconnectés, etc.

Franceinfo, l’info au second plan

Sur cette nouvelle chaîne d’information, il est très difficile de se concentrer sur l’essentiel : l’information. Passons sur le fait que, contraints de rester debout, les pauvres présentateurs ne savent pas quelle position adopter ni que faire de leurs mains, ce qui donne, chez certains des gestes intempestifs et inutiles et des postures gênées oscillant gauchement d’un pied sur l’autre :

Mais si l’information passe au second plan, c’est surtout à cause de tout ce qui se passe au second plan (au sens propre).

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux.