Home Brèves Et j’ai crié, crié… Staline, pour qu’il revienne !


Et j’ai crié, crié… Staline, pour qu’il revienne !

Alors que le 130ème anniversaire du petit père des peuples sera fêté dans quelques jours, un sondage paru dans la presse russe vendredi indique que 54% des personnes interrogées ont une opinion favorable de Staline contre seulement 8% qui pensent le contraire. La même semaine, une lettre autographe a été adjugée à 12500 dollars par Sotheby’s alors que le vernissage d’une exposition originale vient d’avoir lieu à Moscou. Son sujet, les notes écrites par Staline lui-même sur des dessins reproduisant des nus du XIXème siècle et qui concernent la plupart du temps des observations peu amènes sur ses adversaires. Comme cet étrange violon d’Ingres est appliqué pour l’essentiel à des nus masculins, cela a fait naitre le soupçon, chez certains observateurs avisés, d’une homosexualité refoulée. Il est vrai que de la part d’un dictateur sanguinaire ayant tué des millions de personnes, plus rien ne saurait surprendre, même le pire.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Dati victime d’une écoute téléphonique sauvage
Next article Trotsk, c’est trostk !
Ancien militaire et journaliste, Martin Terrier est consultant pour des ONG et travaille actuellement à une histoire de l'escadrille Normandie-Niemen.

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération