Un grave danger menace la liberté de la presse en France. Ce danger s’appelle Charlie Hebdo. C’est (résumé avec un micro-zeste de mauvaise foi), ce qu’affirment les 130 signataires d’un texte intitulé « En défense d’Edwy Plenel et de Mediapart » – et publié sur Mediapart. Alors que la France honore les 130 victimes du 13 novembre 2015 – et avec elles, toutes celles tombées sous les coups du terrorisme islamiste –, il y avait en effet urgence à faire cesser « la campagne inique » et « dangereuse » menée contre « le symbole d’une presse libre, indépendante des pouvoirs quels qu’ils soient, au service du droit de savoir des citoyennes et des citoyens.» Rappelons, pour ceux qui auraient manqué cet événement planétaire, que ce mauvais coup contre la démocratie est une « Une » de Charlie Hebdo dessinée par Coco, où on voit Edwy Plenel se prendre, si l’on peut dire, les pieds dans sa célèbre moustache, celle-ci lui servant à ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire au sujet de Tariq Ramadan.

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois