Je m’étais promis de vous parler d’autre chose, par exemple de la lutte contre la touristophobie que mon ami Guillaume Erner veut mener, accomplissant sans le savoir les prophéties de mon ami Philippe Muray. Les questions qui fâchent – islam, identité… – pouvaient bien attendre, d’autant plus que le caractère répétitif des faits défie le commentaire – et qu’on nous accuse d’être obsédés par ces sujets (sans raison puisque tout va bien).

L’effroyable attentat de Barcelone a suscité le cycle rituel connu : sur fond d’ours en peluche et de bougies, la compassion et la douleur font taire la colère, tenue pour suspecte, avant de recouvrir les faits et les analyses qu’ils pourraient nourrir. Un article-fleuve de Libération nous apprend que le déni est un fantasme d’extrême-droite (et pas seulement, suivez mon regard vers la mauvaise gauche laïque). Il est vrai qu’en bientôt trois ans, on a progressé : même Emmanuel Macron prononce, de temps à autre, le mot « is

Article réservé aux abonnés

85 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Septembre 2017 - #49

Article extrait du Magazine Causeur