Quantcast
Home Culture “Le Traître” de Marco Bellochio méritait la Palme d’or


“Le Traître” de Marco Bellochio méritait la Palme d’or

Une plongée tout en maîtrise dans la mafia sicilienne

“Le Traître” de Marco Bellochio méritait la Palme d’or
© Ad Vitam

Le Traître, de Marco Bellocchio. Sortie ce 30 octobre


Ce pourrait être du Scorsese, mais c’est du Bellocchio, ce merveilleux tonton fringant du cinéma italien, qui de film en film continue notamment de radiographier son pays avec des œuvres en forme d’opéras sombres. L’Italie de Mussolini comme celle d’Aldo Moro, rien ne lui échappe de cette histoire tragique. Cette fois, il s’attaque aux années 1980, théâtre temporel du combat entre le pouvoir et Cosa Nostra.

Plus qu’un simple repenti, son « héros » veut d’abord dire sa vérité au cours d’un procès que Bellocchio filme avec un brio qui force l’admiration. Il passe sans cesse de l’intime au collectif et fait, par exemple, de la question linguistique (avec l’usage ou non du sicilien) un enjeu des débats.

Tout ici relève d’une incroyable maîtrise cinématographique mise au service de la volonté de raconter l’histoire d’un pays et des hommes qui le font. Reparti scandaleusement bredouille du dernier Festival de Cannes, Le Traître aurait pourtant mérité les plus grands honneurs, Palme d’or comprise.

il-traditore

Le Traître, de Marco Bellocchio. Sortie le 30 octobre

D'or et de palmes : Le festival de Cannes

Price: 15,80 €

40 used & new available from 1,31 €

Le cinéma italien de 1945 à nos jours - 4e éd.

Price: 13,90 €

7 used & new available from 7,21 €

Octobre 2019 - Causeur #72

Article extrait du Magazine Causeur


Previous article «Les populistes sont des lanceurs d’alerte»
Next article Alice et le Maire: regarde la gauche tomber
Critique de cinéma. Il propose la rubrique "Tant qu'il y aura des films" chaque mois, dans le magazine

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération