Les manifestants de Youth for Climate reprennent du service en Belgique…


C’est sous un soleil radieux que la saison des marches climatiques a redémarré en Belgique. À Bruxelles, ils étaient 15 000 à délaisser les terrasses de café ou les parcs pour déambuler en annonçant l’apocalypse climatique. Et comme les Belges ne font jamais les choses à moitié, les participants ont eu droit à la stéréo pour la bande-son : Adélaïde, porte-parole de l’association Youth for Climate au mégaphone francophone, et Anuna, son homologue flamande pour les néerlandophones.

A lire aussi: Greta ne sauvera pas la Terre mais votre âme

Tant mieux s’ils sont deux pour se renvoyer l’écho ! Et c’est assumé par Youth for Climate qui affirme : « Nous devons continuer à parler du climat et à nous mobiliser si nous voulons placer l’urgence climatique au centre du débat. » Une façon d’admettre, peut-être inconsciemment, que le climat n’est pas par essence un

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Octobre 2019 - Causeur #72

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite