Home Monde Érection alpine


Érection alpine

Un phallus géant a disparu des Alpes bavaroises

Érection alpine
Phallus géant en bois au sommet du mont Gruntën dans les Alpes bavaroises. © Kaj/Headshake

Un phallus géant en bois dominait fièrement les Alpes bavaroises jusqu’à fin novembre avant de disparaître… Sa présence aurait-elle dérangé des néo-féministes? 


Les velléités castratrices des néo-féministes tricolores ont-elles suscité des vocations outre-Rhin ?

Une castration mystérieuse

Bien que la région de l’Allgaü ne vous parle peut-être point, de jeunes randonneuses en short s’y prenaient en selfie il y a encore un mois, devant un phallus géant en bois. Érigée au sommet du mont Gruntën à 1738 mètres d’altitude, la sculpture dominait fièrement les Alpes bavaroises depuis quatre ans. Sa taille de deux mètres a-t-elle contrarié quelque esprit pudibond ?

A lire aussi: Autriche: un leader est né

Toujours est-il que durant le dernier weekend de novembre, elle s’est volatilisée. « Quelqu’un a dû la scier pendant une opération menée de nuit ou dans le brouillard », a avancé à la presse allemande un dénommé Norbert Zeberl, propriétaire de « la cabane de Grünten ». Un châtiment douloureux pour la bourgade de Rettenberg, dont dépend le mont Grünten.

Coup dur pour la petite ville

Effondré, son maire centre-droit, Nikolaus Weißinger, a jugé « très dommage » la disparition de cette œuvre d’artiste inconnu, qui avait permis à sa paisible ville d’accéder à une certaine notoriété. Il n’a pas exclu qu’elle serait remplacée.

Afin d’être pleinement en symbiose avec son allié hexagonal, on serait tenté de lui suggérer de faire ériger un clitoris géant tel que celui en acier de l’université de Poitiers (volée déjà deux fois, cette sculpture de l’artiste britannique, Matthew Ellis, a été remplacée par une nouvelle en mars cette année).

Pour l’heure, sa commune n’en prend assurément pas le chemin : Rettenberger, la brasserie locale, vient de brasser la Grünten-Zipferl (littéralement « Grünten-Zizi »), une bière limitée en hommage au pénis castré.


Vous venez de lire un article en accès libre.
Causeur ne vit que par ses lecteurs, c’est la seule garantie de son indépendance.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous !
Previous article Les progressistes “universalistes” sont les nouveaux snobs!
Next article 2020: le triomphe des médicastres
Enseignant

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

Le système de commentaires sur Causeur.fr évolue : nous vous invitons à créer ci-dessous un nouveau compte Disqus si vous n'en avez pas encore.
Une tenue correcte est exigée. Soyez courtois et évitez le hors sujet.
Notre charte de modération