Le ferry attend
Il n’y a que lui qui vibre
Dans l’aurore aux doigts de rose
Posés sur les immeubles blancs du Pirée
Blancs et vilains et attendrissants
Autour des grands bassins
Tout a la douceur des dieux quand ils sont de bonne humeur
Le ferry vibre au quai E4
Les doigts de roses caressent tout
Les immeubles blancs
Le ferry
Le quai E4
L’eau des bassins qui est le jour avant le jour
Tout
Même moi à qui tout est pardonné
Vie insoucieuse ou trop soucieuse je ne sais plus
Sur le pont du ferry ce matin au Pirée.

*Photo : muschuchat

Lire la suite