Une chasse aux sextoys aura lieu le 19 avril dans la région de Namur. Un plaisir à partager… entre femmes.


Comment fabriquer une usine à cash ? Rien n’est plus simple. On greffe une recette marketing qui marche – la démonstration-vente à domicile – sur un créneau porteur, par exemple le sexe. Cela donne le « Tupperware » du sextoy. C’est le marché que laboure Soft Love, l’entreprise belge à l’initiative de la chasse aux sextoys qui aura lieu le 19 avril dans la région de Namur.

L’idée consiste à inviter les participants à retourner un champ truffé de plus d’un millier de sextoys, comme on irait à la chasse aux œufs de Pâques. Les riverains, eux, redoutent certainement moins le passage des hardes de sangliers qui sévissent da

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2020 - Causeur #77

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite