Pour David Schwimmer, l’humour de Friends est plein de sexisme, d’homophobie et de grossophobie… L’acteur s’est également dit «tout à fait conscient de son privilège de mâle blanc hétérosexuel».


La série américaine Friends a marqué la génération Y. De nombreux jeunes qui ont grandi au tournant des années 1990 et 2000 suivaient les aventures sentimentales de cette bande d’amis new-yorkais. Seize ans après son dénouement, des adolescents téléchargent et regardent en boucle les dix saisons dont chaque épisode est systématiquement titré « Celui qui… ». Autant dire que la nostalgie ne s’est jamais aussi bien portée. Sauf peut-être pour les premiers concernés. Interrogé par The Guardian au mois de janvier, l’acteur David Schwimmer (Ross) s’en est vivement pris à la série qui l’a fait connaître. Se disant « tout à fait conscient de son privilège de mâle blanc hétérosexuel », Schwimmer s’inquiète du sexisme, de l’homophobie ou

Article réservé aux abonnés

60 % de l’article reste à lire…

Pour poursuivre la lecture de cet article Abonnez-vous dès maintenant.

ABONNEMENT 100% NUMERIQUE
  • Tout Causeur.fr en illimité
  • Le magazine disponible la veille de la sortie kiosque
  • Tous les anciens numéros
3 €80par mois
Mars 2020 - Causeur #77

Article extrait du Magazine Causeur

Lire la suite