Barack Obama et Mitt Romney ont au moins deux points en commun : d’abord, ils n’ont jamais fait leur service militaire, une première depuis l’élection présidentielle de 1944. Pourtant, le démocrate et le républicain adorent également les forces armées et les « Vets ». Le candidat Obama veut gagner les cœurs d’un électorat traditionnellement républicain ; Mitt Romney s’emploie à les conserver. Selon le dernier sondage Gallup[1. Sondage Gallup réalisé du 11 avril au 24 mai 2012 sur un échantillon de 7000 vétérans.], Romney bénéficie de 24 points d’avance parmi les vétérans : 58% pour Romney, 34% pour le président sortant.
Il n’est donc pas surprenant que les deux candidats à l’élection présidentielle de novembre se soient affrontés le 28 mai, à l’occasion du Memorial Day, date à laquelle le pays commémore les morts et les blessés des guerres américaines.

À San Diego, sur la côte Ouest, le républicain, faute de hauts faits d’armes, s’était adjoint la présence et l’aura de John McCain, candidat malheureux en 2008, certes, mais héros du Vietnam. Quant à Barack Obama, il a tenté d’infléchir la tendance en prononçant, devant le Mur du Vietnam à Washington, un discours rendant hommage aux combattants du Vietnam, que la gauche des années 1970 conspuait et rejetait comme les ennemis de la nation américaine.

*Photo : 7th Surgical Hospital (MA) Vietnam

Lire la suite